islam paradise dieu existe  

            

 
  • Présentation de l'islam
  • Les 5 piliers
  • La morale islamique
  • Miracles scientifiques du coran
  • Autres miracles du coran
  • Miracles de mohammed psl
  • Prédictions réalisées..
  • Mohamed dans les écritures
  • Valeurs du prophète
  • Expansion de l'islam
  • Preuves diverses
  • Sa vie
  • Ses valeurs
  • Son dernier sermon
  • Quelques paroles
  • On a dit de lui
  • Demandez et le coran répond
  • Texte intégral du coran
  • L'accès au paradis éternel
  • Sauvegarde de l'enfer
  • La vraie paix intérieure
  • La raison témoigne de Dieu
  • La science témoigne
  • Les prophètes témoignent
  • La création témoigne
  • Le coeur témoigne
  • Réponse aux allégations
  • Le mensonge de l'évolution
  • Articles divers
  • Histoire du christianisme
  • La trinité
  • Le coran parle aux chrétiens
  • Jésus crucifié ?
  • Jésus n'est pas dieu
  • La bible , parole d'Allah?
  • L'évangile de Barnabas
  • Le terrorisme
  • Les femmes en islam
  • L'épée
  • Autres préjugés
  • L'occident trompé
  • Mensonges sur le coran
  • Mensonges sur le prophète
  • Désinformations : les femmes
  • Désinformations :Terrorisme
  • Désinformations diverses
  • Les sites haineux
  • Comment devenir musulman?
  • Religieux convertis
  • savants convertis
  • stars et célébrités converties
  • Les femmes converties
  • Autres histoires
  • Sites musulmans
  • Secrours Islamique


     

      Untitled Document

    Célébrités converies à l'islam

     

     

    Yussuf Islam :(autrefois Cat Stevens)

    Yussuf Islam

    En tant qu'êtres humains, nous avons une conscience et un devoir qui nous placent au-dessus de la création. L'homme a été créé pour être « le vicaire » de Dieu sur terre et il est important de mettre en pratique les obligations religieuses afin de se débarrasser de toutes illusions et de faire de notre vie une préparation pour la vie dans l'au-delà.

    Quiconque rate cette chance n'en aura peut être pas d'autre parce qu'il est dit dans le Glorieux Coran que lorsque l'homme sera appelé pour rendre compte de ses actes, il dira : «O seigneur renvois-nous sur terre et donne nous une autre chance ». Mais le Seigneur répondra : « Si je vous renvoie sur terre, vous ferez la même chose ! »

    Ma première éducation religieuse

    J'ai été élevé dans le monde moderne avec toutes ses parures. Je suis né dans une famille chrétienne mais nous savons que chaque enfant naît avec sa propre nature et que ce sont ses parents qui le dirigent vers une religion ou une autre. Le Christianisme était ma religion et mon mode de vie. On m'a enseigné l'existence de Dieu, mais il n'y avait aucun lien direct avec Lui. Nous devions communiquer avec lui via Jésus, il était en quelque sorte la porte pour accéder à Dieu. Je l'acceptais plus ou moins ; mais j'émettais quelques réserves. Je regardais les statues de Jésus : ce n'était que des pierres sans vie. J'étais encore plus perplexe mais je n‘y réfléchissais pas. J'y croyais plus ou moins car je devais respecter la foi de mes parents. Petit à petit, cette éducation religieuse m'aliénait.

    Pop star:

    J'ai commencé à faire de la musique. Je voulais être une grande star et tout ce que je voyais dans les films et dans les médias s'emparait de moi. Peut-être que cela représentait mon Dieu, cet unique but de faire de l'argent. J'avais un oncle qui avait une belle voiture : « eh bien, son avenir est assuré !» me suis-je dit, car il avait beaucoup d'argent.
    Les gens autour de moi me poussaient à croire que ce monde était leur Dieu et je décidai alors que cette vie me convenait parfaitement : avoir beaucoup d'argent et la grande vie. Mes modèles étaient les pop stars. J'ai commencé à écrire des chansons, mais au plus profond de moi-même, j'avais un sentiment d'humanité, le sentiment que si je devenais riche j'aiderais les nécessiteux (il est dit dans le Coran que lorsque nous faisons une promesse et que nous y arrivons, nous nous attachons à cette chose et nous devenons avides).
    Ainsi, ce qui s'est passé c'est que je suis devenu très célèbre. J'étais encore un adolescent mais mon nom et mes photos envahissaient déjà les médias. Ils faisaient de moi un être supérieur à la vie, alors j'ai voulu vivre en étant plus fort que celle-ci et la seule manière d'y arriver était de m'enivrer (avec les boissons alcoolisées et les drogues).

    A l'hôpital:

    Après une année de réussite financière et un niveau de vie élevé, j'ai contracté la tuberculose et je suis tombé très malade : j ai dû être hospitalisé. C'est alors que j'ai commencé à réfléchir: que m'arrivait il ? Est-ce que je n'étais qu'un corps et mon but dans la vie n'était-il que de satisfaire ce corps? Je réalisai à ce moment-là que cette calamité était pour moi une bénédiction, une chance pour moi d'ouvrir les yeux. Pourquoi étais-je ici, pourquoi étais-je dans ce lit ? J'ai alors commencé à chercher les réponses à ces questions.

    À ce moment-là, le mysticisme oriental m'intéressait beaucoup alors j'ai commencé à lire et la première chose qui attirait mon attention c'était la mort et le fait que l'âme soit constamment en mouvement. Je sentais que je me dirigeais vers le bonheur, que j'étais en route vers de grands accomplissements. J'ai alors commencé à méditer et je suis même devenu végétarien. A cette époque, je croyais en « peace and flower power » c'était très à la mode. Mais ce à quoi je croyais en particulier c'était que je n'étais pas simplement un corps. C'est à l'hôpital que j ai pris conscience de cela. Un jour alors que je marchais il se mit à pleuvoir. J'ai commencé à courir pour me mettre à l'abri et je me suis alors dit : « Attends une minute, mon corps est mouillé ; mon corps me dit que je suis mouillé ». C'est alors que je me suis dit que le corps est comme un âne, il doit être formé en fonction de là où il doit aller autrement l'âne vous mène là où il veut aller. Et j'ai réalisé que j avais une volonté, un cadeau donné par Dieu : car suivre la volonté de Dieu était ce qui me fascinait dans les nouvelles orientations que j'apprenais dans la religion orientale. J'avais aussi écrit une nouvelle chanson « The way to find God out» et je devenais encore plus célèbre dans le monde de la musique.

    Je passais par des moments difficiles parce que je devenais riche et célèbre et en même temps je recherchais sincèrement la vérité. Alors un jour je décidai que le bouddhisme était une religion noble mais le problème c'était que je n'étais pas prêt à quitter ce monde, j'y étais trop attaché et donc pas prêt à devenir un moine et à m'isoler du reste de la société. Alors j'ai essayé « le zen » et le « ching », la numérologie, les cartes et l'astrologie, j'ai essayé de regarder à nouveau dans la Bible et je n'y trouvais aucune réponse. A cette période, je ne connaissais rien sur l'islam et c'est alors qu'il s'est produisit une chose que je considère comme un miracle. Mon frère est parti en voyage à Jérusalem où il a visité une mosquée. Il a été grandement impressionné parce qu'elle était pleine de monde (contrairement aux églises et aux synagogues qui étaient vides), et parce qu'il y régnait une atmosphère de paix et de tranquillité.

    Le Coran:

    En rentrant à Londres, il a rapporté avec lui une traduction du Coran qu'il m'a donné. Lui-même n'est pas devenu musulman mais il ressentait quelque chose pour cette religion et il pensait que moi aussi j'aurai le même sentiment. Quand j'ai reçu le livre, une direction qui m'expliquerait qui j'étais, quel était le but de ma vie, quel était la réalité et quelle serait la réalité, et d'où je venais, j'ai réalisé que c'était la vraie religion - religion, pas dans le sens dans lequel l'occident le comprend, pas le type de croyance qui ne convient qu'aux personnes âgées. En occident quiconque souhaite embrasser une religion et en faire son unique mode de vie est taxé de fanatique. Je n'étais pas un fanatique, au départ j'étais troublé par la question du corps et de l'âme. Et puis j'ai réalisé que ceux-ci n'étaient pas à part et qu'il n'y avait pas besoin de s'isoler dans une montagne pour se rapprocher de Dieu et que nous devions simplement suivre Sa volonté pour avoir une position encore plus élevée que celles des anges. A présent la seule chose que je voulais, c'était devenir musulman.

    J'avais réalisé que tout appartenait à Dieu, que le sommeil ne Le prenait pas, qu'Il avait tout créé. Alors je commençais à perdre ma fierté. Auparavant je pensais que la raison de ma présence était liée à ma grandeur mais je réalisais que je ne m'étais pas créé et que le but de ma présence ici était de me soumettre à l'enseignement parfait de la religion que nous connaissons comme étant l'Islam.

    J'ai commencé à découvrir ma foi. Je sentais que je devenais musulman. En lisant le Coran, je me rendais compte que tous les prophètes envoyés par Dieu avaient apporté le même message. Mais alors pourquoi les juifs et les chrétiens étaient-ils différents? Je savais maintenant pourquoi les juifs n'acceptaient pas Jésus comme le messie et pourquoi ils avaient transformé ses mots. Même les chrétiens ne comprennent pas les mots de Dieu et disent de Jésus qu'il est Son fils. Tout prenait sens. C'est la beauté du Coran, il incite à réfléchir et à raisonner, et non à adorer le soleil ou la lune mais Celui qui a tout créé. Le Coran demande à l'homme de réfléchir sur le soleil et la lune et sur la création de Dieu en général. Te rends-tu compte combien le soleil est différent de la lune ? Ils sont à des distances différentes de la terre, et pourtant ils ont la même taille lorsque nous les regardons. De plus, beaucoup d'astronautes vont dans l'espace, ils voient l'insignifiante taille de la terre et l'immensité de l'espace et deviennent alors croyants, car ils ont vu les signes d'Allah.

    Lorsque j'ai lu le Coran plus tard, il parlait de prières, de gentillesse et de charité. Je n'étais pas encore musulman mais je sentais déjà que la seule réponse pour moi était le Coran, et que Dieu me l'avait envoyé. Je le gardais en secret. Le Coran parle aussi à différent niveau, je commençais à le comprendre à un autre niveau, là où le coran dit : « O vous les croyants, ne prenez pas les non-croyants pour ami et les croyants sont tous frères. » Alors j'ai voulu rencontrer mes frères musulmans.

    Conversation

    J'ai décidé de séjourner à Jérusalem (comme mon frère l'avait fait). Là bas, je suis allé dans une Mosquée où je me suis assis. Un homme m'a demandé ce que je voulais. Je lui ai dit que j'étais Musulman. Il m'a demandé quel était mon nom ; je lui ai répondu : « Stevens ».
    Il était troublé. Puis, je les ai rejoins dans la prière mais sans succès.
    De retour à Londres, j'ai rencontré une sœur qui s'appelait Nafissa. Je lui ai dit que je voulais embrasser l'Islam et elle m'indiqua la nouvelle « regent mosque ». Cela se passait en 1977, un an après avoir reçu le Coran. Maintenant je comprenais que je devais me débarrasser de mon orgueil, d'iblis et me diriger vers une seule direction. Alors un vendredi, après le joummou'ah, je suis allé voir l'Imam et lui ai déclaré ma foi. Vous avez devant vous quelqu'un qui a mis un terme à la célébrité et à la fortune. Mais la voie droite était quelque chose qui m'échappait, quand bien même je m'y attelais difficilement jusqu'à ce que l'on me montre le Coran.

    Maintenant, je réalise que je pouvais avoir un contact direct avec Dieu, contrairement au Christianisme ou à d'autres religions. Comme me l'avait dit une hindoue : «Tu ne comprends pas les hindous, nous croyons en Dieu, nous utilisons ces objets ( idoles ) simplement pour nous concentrer ». Ce qu'elle était en train de dire, c'est que pour atteindre Dieu, ils doivent créer des associés, qui sont des idoles. Mais l'Islam déplace toutes ces barrières, la seule chose qui sépare les croyants des non-croyants est la Salat. C'est le processus de purification.

    Maintenant, tout ce que je fais est pour plaire à Allah et je prie pour que vous tiriez l'inspiration de mes expériences. J'insiste aussi sur le fait que je n'ai eu aucun contact avec aucun musulman avant d'embrasser l'Islam. J'ai commencé par lire le Coran et j'ai compris que personne n'était parfait, l'Islam est parfait et si nous suivons la conduite de notre Saint Prophète (sallallahu ala ihi wa sallam) nous aurons le succès. Puisse Allah nous dirigé sur le chemin de la Ummah de Muhammad (sallallahu ala ihi wa sallam) amen.

    Votre frère en Islam
    Youssouf Islam (anciennement Cat Stevens)
    Traduit par Malika Hamidi

     

    Jemima GOLDSMITH

    (Haiqa Goldsmith épouse KHAN)

    Fille du milliardaire britannique Sir James Goldsmith.

    En quête spirituelle – sans religion – père de religion juive et mère protestante,

    elle a créé la surprise des médias occidentaux et de la « Jet Set » internationale,

    en se mariant, en Mai 1995,  avec le pakistanais Imran KHAN, ex-champion de cricket.

    Convertie en Février 1995

     

     

    « Les médias me présentent comme une naïve sotte de 21 ans qui a pris une décision à la hâte, sans en évaluer les conséquences, à savoir: se condamner en fait à une interminable vie de soumission, et de casernement misérable. La réalité est quelque peu...différente. Contrairement à cette opinion véhiculée (par les médias), ma décision de me convertir à l’Islam fut entièrement de mon propre choix, et, surtout pas une décision hâtive! Pour moi, cela a commencé en Juillet 1994, j’ai étudié en profondeur le Saint Coran et les travaux de divers érudits musulmans, Gai EATON, le président bosniaque Alijah Izetbegovic, Mohammad Asad ; cela m’a donc laissé largement le temps de méditer et réfléchir avant une quelconque décision. Et en fait, ce qui commença comme une simple curiosité intellectuelle, a mûri en une certitude de l’universalité et l’éternelle vérité de l’Islam. Une précision importante: ma conversion n’a jamais été un pré-requis à mon mariage. Je le réitère avec force et conviction. Le Coran est très explicite là-dessus, un musulman est permis de se marier “aux Gens du Livre”, c.-à.-d. les juifs et chrétiens. Je pense que la racine du mal, concernant cette hostilité envers ma conversion et mon mariage, est l’énorme fossé entre la vision occidentale caricaturale de l’Islam et la réalité. J’ai visité le Pakistan plusieurs fois l’année dernière, et j’ai étudié le Coran et la Sunna, je peux donc juger la théorie et la pratique. Je confirme que quelques sociétés islamiques abusent des femmes, comme le font d’ailleurs d’autres sociétés; mais en Islam, la notion si importante de la cellule familiale et du rôle de la femme a une place vitale. En lisant la presse, en rapport à ce que j’ai délaissé en “m’islamisant”, il semblerait que le bonheur, pour la femme occidentale repose essentiellement sur les sorties en boîte, l’alcool, et les vêtements aguichants. Et l’absence de ce type de “liberté” et luxe dans la société islamique est perçue comme une entrave à la liberté de la femme. Cependant, comme nous le savons tous, ces frivolités et futilités n’ont rien à voir avec le vrai bonheur. Finalement, il me semble ridicule que la presse spécule sur les chances de succès de mon mariage. Car, quand je vois que, dans une société basée sur la vie de famille, le taux de divorce n’est qu’une infime fraction de celui de l’Europe ou des USA, je ne vois pas pourquoi mes chances d’un mariage heureux seraient moindres que si j’avais choisi d’épouser un occidental. » (Extraits de “Why I chose Islam”, par Jemima Goldsmith, Londres, Sunday Telegraph du 28 Mai 1995)

    Cassius CLAY

    (Mohamed Ali)

    Boxeur américain. Trois fois Champion du Monde de Boxe, catégorie Poids Lourds

    Converti à l’Islam en 1965

     

    « J’ai eu beaucoup de grands moments dans ma vie. Mais les sensations que j’ai éprouvées tandis que j’étais sur Le mont Arafat, le jour du Hadj (pèlerinage musulman), étaient les plus forts de ma vie. Je me suis senti exalté par l’atmosphère spirituelle indescriptible qui y régnait: lorsqu’un million et demi de pèlerins invoquaient Dieu pour le pardon de leurs péchés et pour leur accorder Sa Grâce et Ses bénédictions. C’était une expérience poignante que de voir des gens appartenant à des couleurs, races et nationalités différentes, rois, hommes d’états et hommes ordinaires de pays très pauvres, tous enveloppés de deux draps blancs simples, le même pour tous, priant Dieu. Priant Dieu sans aucun complexe de supériorité ou d’infériorité entre eux. C’était une des manifestations pratiques et concrètes du concept d’égalité de l’homme en Islam. » (Interview du quotidien “Al-Madinah”, Jeddah, 15 Juillet 1989)

     

      Adresse actuelle: 1200E, 49 St, Chicago, IL60615. USA

    Wilfried HOFFMAN

    (Murad Hofman)

    Doctorat de Droit de la « Harvard University ». Ex- Haut officier de l’OTAN - Diplomate et Scientifique Civil Allemand. Actuellement Ambassadeur d’Allemagne au Maroc

    Converti à l’Islam en 1980

     

    « Depuis un certain temps maintenant, dans un effort vers plus de précision et plus de concision, j’ai essayé de mettre par écrit d’une façon systématique toutes les vérités philosophiques qui, selon moi, peuvent être confirmées sans le moindre doute. Au cours de cet effort de réflexion, une vue s’imposait à mon analyse: le fait que l’attitude typique d’un agnostique n’est pas une attitude intelligente. C’est à dire, que l’homme ne peut simplement pas échapper à une obligation de croire; de croire en l’évidence qu’un acte créateur soit à l’origine de tout ce qui existe autour de nous; que l’Islam est la conception qui concrétise la plus grande harmonie avec notre réalité en général. Ainsi j’ai commencé, non sans choc et surprise, pas à pas, malgré moi et mes préjugés, et presque inconsciemment, à ressentir et penser que je devenais Musulman. Seul un dernier acte devait être entrepris : formaliser ma conversion. Depuis, aujourd’hui je suis Musulman. Je suis enfin arrivé au bout de ma recherche. »

     

      Adresse actuelle: Ambassade de la République Fédérale d’Allemagne, Rabat, Maroc

     

    NAPOLÉON BONAPARTE ETAIT- IL MuSULMAN?

    Empereur des Français (1769-1821)

     

     

    « L’Islam attaque spécialement les idolâtres; il n’y a point d’autre dieu que Dieu, et Mahomet est son prophète; voilà le fondement de la religion musulmane; c’était le point le plus essentiel: consacrer la grande vérité annoncée par Moïse et confirmée par Jésus. (...) Il n’y a pas d’autre dieu que Dieu et Mahomet est son prophète. (...) Je suis, moi, musulman unitaire et je glorifie le Prophète. (...) J’espère que le moment ne tardera pas où je pourrai réunir tous les hommes sages et instruits du pays, et établir un régime uniforme, fondé sur les principes d’Al Coran qui sont les seuls vrais et qui peuvent seuls faire le bonheur des hommes. » (Extraits de “Correspondance de Napoléon Ier Tome V pièce n° 4287 du 17/07/1799: profession de foi, voir aussi pièce n° 3148; et de l’ouvrage de Christian Cherfils: “Bonaparte et l’Islam” - Pedone Ed. - Paris - 1914 - p. 81 - 127 )

     

    Note : les historiens qui parlent de cette conversion, la qualifie de stratégie égyptienne. Cependant il suffit de lire le “Journal inédit de Ste Hélène, de 1815 à 1818” du Gal Baron Gourgaud -2 tomes- Ed. Flammarion, pour se rendre compte que la persistance de l’Islam chez Napoléon, lors de son séjour final à Ste Hélène, ruinent totalement cette hypothèse. Car, là, nulle ambition ou stratégie politique ne dictaient alors sa conduite.

     

     

    Beaucoup d'autres histoires sont disponibles mais sont en anglais , dans l'attente de leur traduction veuillez visiter :

    http://wwww.newmuslims.tk/

     

     
     
    Untitled Document visiteurs
    9 connectés