islam paradise dieu existe  

            

 
  • Présentation de l'islam
  • Les 5 piliers
  • La morale islamique
  • Miracles scientifiques du coran
  • Autres miracles du coran
  • Miracles de mohammed psl
  • Prédictions réalisées..
  • Mohamed dans les écritures
  • Valeurs du prophète
  • Expansion de l'islam
  • Preuves diverses
  • Sa vie
  • Ses valeurs
  • Son dernier sermon
  • Quelques paroles
  • On a dit de lui
  • Demandez et le coran répond
  • Texte intégral du coran
  • L'accès au paradis éternel
  • Sauvegarde de l'enfer
  • La vraie paix intérieure
  • La raison témoigne de Dieu
  • La science témoigne
  • Les prophètes témoignent
  • La création témoigne
  • Le coeur témoigne
  • Réponse aux allégations
  • Le mensonge de l'évolution
  • Articles divers
  • Histoire du christianisme
  • La trinité
  • Le coran parle aux chrétiens
  • Jésus crucifié ?
  • Jésus n'est pas dieu
  • La bible , parole d'Allah?
  • L'évangile de Barnabas
  • Le terrorisme
  • Les femmes en islam
  • L'épée
  • Autres préjugés
  • L'occident trompé
  • Mensonges sur le coran
  • Mensonges sur le prophète
  • Désinformations : les femmes
  • Désinformations :Terrorisme
  • Désinformations diverses
  • Les sites haineux
  • Comment devenir musulman?
  • Religieux convertis
  • savants convertis
  • stars et célébrités converties
  • Les femmes converties
  • Autres histoires
  • Sites musulmans
  • Secrours Islamique


     

      Untitled Document

    Pretres et chefs religieux convertis à l'islam :

     

    Yussuf estes un prédicateur Americain protestant convertis à l'islam.
    Comment je suis devenu un musulman (wadiee3 Ahmed ) .
    L'abbé Jean-Marie Duchemin (1908-1988)(abdulmajid) Ancien prêtre francais .
    Sylie évangeliste sud africain raconte l'histoire de sa conversion .
    George AnthonyAncien prêtre catholique dans Sri Lanka.
    Chrétien fanatique, et chef chadien , Ali Ramadan Najeel choisit le sentier d'allah
    Martina habib possédait des groupes chrétiens sur yahoo et s'est convertie avec son mari (nouveau)

    à venir ...
    Président des comités de mission et d'evangelisation en afrique le pretre egyptien isaac hilal messie.
    Abraham khalil folobus ancien professeur de theologie .
    Keneth jegenz ex pretre américain
    Ex moine des philipines :marco korpes
    Mathematicien et missionnaire canadien , docteur gary miller
    Pretre egyptien fawzi ahmed sam3an
    Ex pretre le matyre ethiopien : malkah fkadou
    Ex pretre indonisien d'origine hiollondaise : rahmah bornomo
    Pretre philippinien issa piajou
    Professeur de theologie americaine marie watson
    Professeur evangeliste du sirilanca aldo domires
    Professeur de theologie indien kirsat raja
    Missionnaire almand gey michel
    Professeur de theologie doctor arthur milstnous
    Professeur de theologie abdul ahad david
    Deuxieme plus grand pretre du ghana
    Grand Askouf de johansbourg frederic de lamarc
    L'ancien pretre irelandais pleurant prés de la tombe du prophete mohammed

     

    yussuf estes

    Un prédicateur chrétien protestant se convertit a l'islam avec Un prêtre catholique et Un ministre ordonné, bâtisseur d'écoles Chrétiennes .

     

    Dans sa guerre contre l'Islam, l'Amérique veut se donner l'image d'une puissance conquérante, invincible, dont la force et la croyance viennent en grande partie des valeurs de sa culture Judéo-Chrétienne.

    Le frère Yusuf Estes, ancien prédicateur chrétien, élevé dans une famille très conservatrice de tradition chrétienne, au Texas est la preuve que malgré les désinformations, les mensonges et les insultes proférés à l'égard de l'Islam, de son Prophète Muhammed ( saws ), du livre révélé le Quran , la Foi fait force de raison. Contrairement à ce que l'on annonce et ce que l'on veut nous faire croire, l'Islam se répand beaucoup plus rapidement que ce que l'on nous prétend en Amérique du Nord. Voici comment le frère Yusuf Estes est entré dans l'Islam: "Lorsque nous étions jeunes, on nous apprenait dans les églises à hair l'Islam et détester les Musulmans"... "Pour être honnête, j'étais un chrétien entièrement dévoué, et un bon petit gars du Texas. Nous détestions tout et n'importe quoi! Surtout les" Mozlems ", tout comme vous les occidentaux etes supposés faire ici. On nous a enseigné que les " Mozlems " ne croyaient pas en Dieu, qu'ils adoraient une boite noir dans le désert, qu'ils embrassaient le sol cinq fois par jour. Les Mozlems ? Ce sont des Terroristes! oui des Terroristes! des Kidnappeurs! des Païens! Je les détestais TOUS!..."

    Mon nom est Yusuf Estes, je suis l'Aumônier National Musulman pour les Américains Musulmans, je suis subventionné par un certain nombre d'organisation à Washington DC. Comme tel, je voyage à travers le monde entier faisant des conférences et en partageant le message du Christ dans le Saint Quran . Nous tenons des groupes de dialogues et de discussions avec toutes les fois et apprécions l'occasion de travailler à côté de rabbins, ministres, prédicateurs et prêtres de partout. La plupart de notre travail se fait dans le domaine institutionnel, militaire, les universités et les prisons. Notre but principal est d'instruire et de communiquer le message exact de l'Islam et qui sont vraiment les Musulmans. L' Islam est la religion qui se répand le plus, surpassant le Christianisme, l'Islam est maintenant la religion la plus pratiquée sur la terre, nous voyons beaucoup de Musulmans se revendiquant de l'Islam, sans comprendre correctement et convenablement le message de l'Islam: "la Paix, la Soumission et l'Obéissance à Dieu" (en arabe: Islam).

    Je suis né dans une famille très fortement Chrétienne du Midwest. Notre famille et leurs ancêtres ont construit non seulement des églises et des écoles à travers cette terre, mais ils étaient en fait pareils aux premières familles d'immigrant européens venues ici en premier lieu. Pendant que j'étais un enfant calme, dans l'école élémentaire nous avons déménagé à Houston, au Texas en 1949 (je suis vieux maintenant). Nous avons assisté régulièrement aux messes le dimanche et j'ai été baptisé à l'âge de 12 à Pasadena, Texas. Etant un adolescent, j'ai voulu visiter d'autres églises pour apprendre plus de leurs enseignements et de croyances. Les Baptistes, Méthodistes, les Episcop ali ens, les mouvements Charismatiques, Nazaréens, l'Eglise du Christ, l'Eglise de Dieu, l'Eglise de Dieu dans le Christ, l'Evangile Plein, les Catholiques, les Presbytériens et beaucoup d'autres. J'ai développé une véritable soif pour "l'Evangile" ou comme nous le disons; "les Bonnes Nouvelles." Ma recherche dans la religion ne s'est pas arrêtée avec le Christianisme. Pas du tout. L'hindouisme, le Judaïsme, le Bouddhisme, la Métaphysique, les croyances Amérindiennes étaient toute une partie de mes études. A peu près la seule religion que je n'ai pas examinée sérieusement était "l'Islam". Pourquoi? Bonne question

    Soit, je me suis très intéressé dans différents types de musique, surtout les chants religieux et le classique.

    Parce que ma famille entière était religieuse et musicale, il s'en est décidé que je commencerais aussi mes études

    dans ces deux domaines. J'ai commencé à enseigner les instruments de clavier en 1960, et en 1963 je possédais

    mes propres studios "les Studios de Musique ESTES" à Laurier, Maryland.

    Ces trente dernières années, j'ai beaucoup travaillé avec mon père dans beaucoup de projets d'affaires. Nous avions des programmes de divertissements, des spectacles et des attractions. J'ai fait des millions de dollars ces années, mais je ne pouvais pas trouver la paix de l'esprit qui peut venir seulement du fait de connaître la vérité et la conclusion du véritable projet de Salut. Je suis sûr que vous vous êtes posé la question; "Pourquoi Dieu m'a-t-il crée?" ou "qu'est ce que Dieu veut que je fasse?", "Qui est exactement Dieu?", "Pourquoi nous croyons au péché original?",
    "Pourquoi les fils d'Adam sont forcés à accepter leurs péchés et par conséquent sont
    Punis alors à jamais." Mais si vous vous demandé n'importe quels de ces questions, ils vous diraient probablement que vous devez croire sans demander, ou que c'est un mystère et vous ne devez pas demander.

    Puis sont venues les contradictions de ma religion, dont le concept de 'la Trinité.' Si je demandais aux prédicateurs ou aux ministres de me donner une idée de comment 'Dieu' pourrait devenir 'Trois', ou comment Dieu le Tout Puissant, qui fait ce qu'Il veut, Il a le pouvoir de pardonner les péchés des gens, Se serait fait homme, Il serait descendu sur la terre, sous la forme d'un être humain, et Il aurait pris alors tous les péchés de l'humanité? N'oublions pas que Dieu est le Maître de l'univers, Il est le Début et Il est la Fin, Il fait ce qu'Il veut dans Son Royaume, comme nous le savons.

    En 1991, j'ai appris que les Musulmans croyaient en la Bible! J'étais choqué. Comment cela pourrait-t-il être? Mais ce n'est pas tout, j'ai appris que les Musulmans croyaient en Jésus comme : Un vrai messager de Dieu; un prophète de Dieu; sa naissance miraculeuse, sans l'intervention humaine; il était le 'Christ' ou le Messie comme prédit dans la Bible; que Jésus est avec Dieu maintenant et le plus important; il reviendra dans les Derniers Jours pour mener les croyants contre le 'l'Antéchrist'.

    C'était trop, beaucoup trop pour moi. Car les évangélisateurs avec lesquels nous avions l'habitude de voyager détestaient beaucoup les Musulmans et l'Islam et nous aussi. Ils affirmaient que tout ce que nous entendions sur l'Islam était faux, et ils rendaient les gens craintifs envers cette religion. Aussi pourquoi devrais-je fréquenter les Musulmans?

    Mon père était très actif dans le travail de soutien de l'église, surtout dans les programmes scolaires de l'église. Il est devenu un ministre ordonné dans les années 70. Lui et ma mère connaissaient beaucoup les télé évangélisateurs et les prédicateurs tels que Oral Roberts qu'ils ont même visités et aidé dans la construction du bâtiment "la Tour de Prière" à Tulsa, Oklahoma. Ils étaient de fervents supporters de Jimmy Swaggart , Jim et Tammy Fae Bakker , Jerry Fallwell , John Haggi et le plus grand ennemi de l'Islam en Amérique, Pat Robertson.

    Mes parents ont beaucoup travaillé ensembles et ils étaient très actifs dans la diffusion d'enregistrements de "Louanges", de prédicateurs qu'ils distribuaient gratuitement aux gens des maisons de retraite, dans les hôpitaux. En 1991, mon père a commencé à faire des affaires avec un égyptien et mon père m'a dit qu'il voulait que me rencontrer. Cette idée m'a plu, j'avais dans l'idée de sentir le parfum international. Vous savez, les pyramides, le sphinx, la rivière du Nil et tout cela. Alors mon père m'a mentionné que cet homme était Musulman. Je ne pouvais pas en croire mes oreilles. Un Musulman? Sans façons!

    J'ai rappelé à mon père diverses choses dont nous avions entendu parler à propos de ces gens, comme: ce sont des Terroristes; des kidnappeurs, des poseurs de bombes et je ne sais quoi encore. Non seulement, ils ne croient pas en Dieu, ils embrassent le sol cinq fois un jour et ils adorent une boîte noire dans le désert.

    Non! Je n'ai pas voulu rencontrer ce 'Musulman'. En aucune manière je ne le voulais!

    Mon père a insisté pour que je le rencontre et il m'a rassuré qu'il était une personne très agréable. J'ai fini par donner mon accord pour le rencontrer. Mais selon mes propres conditions, J'ai consenti à le rencontrer un dimanche après l'église. Je portais ma Bible sous mon bras comme d'habitude. J'avais mon grand pendentif, une croix brillante et j'avais d'écris sur ma casquette : "Jésus est le Seigneur". Ma femme et mes deux jeunes filles sont venues et nous étions prêts pour notre première rencontre avec le 'Musulman'.

    Quand je suis venu dans la boutique de mon père, j'ai demandé où était le 'Musulman', il pointa du doigt un homme et me dit: "Il est juste là-bas." J'ai été confondu. Cela ne pourrait pas être le Musulman. Aucune façon. Je cherchais alors un homme, grand avec une espèce de grande robe blanche et un grand turban sur sa tête, une barbe jusqu'en bas de sa chemise et des sourcils qui vont complètement à travers son front.
    Pas du tout. Cet homme n'avait pas de barbe. En fait, il n'a pas même pas de cheveux sur sa tête du tout. Il était très proche de la calvitie. Et il était très agréable avec un accueil et une poignée de main chaleureuse. Ceci n'avait pas fait de sens. Je pensais que c'étaient des terroristes et des poseurs de bombes? Qu'est-ce que cela voulait dire?

    Pas grave. Je commençais mon travail de prédication auprès de ce gars. Il devait 'être sauvé' et moi et le Seigneur allions le faire. Aussi, après une introduction rapide, je lui demandais:

    "Vous croyez en Dieu?" Il dit: "Oui."

    (Bien) Alors j'ai dit: "vous croyez en Adam et Eve?" Il dit: "Oui."

    J'ai dit: "et Abraham? Vous croyez en lui et comment il a essayé de sacrifier son fils pour Dieu?" Il dit: "Oui."

    Alors j'ai demandé: "et Moïse?" "Dix Commandements?" "La séparation la Mer Rouge?" et il répondit encore: "Oui."

    Alors: "et les autres prophètes, David, Salomon et Jean Baptiste?" Il dit: "Oui."

    J'ai demandé: "vous croyez en la Bible?" Encore, il dit: "Oui."

    Ensuite, c'était le temps de la question véridique: "vous croyez en Jésus? Qu'il était le Messie (Christ) de Dieu?"
    Et encore il dit: "Oui."

    "Cela allait être plus facile que j'avais pensé". Il était déjà prêt pour être baptisé, et il ne le savait pas, j'étais sûrement celui qui l'aurait baptisé. Je gagnais les âmes de gens jour après jour pour le Seigneur, ce serait un grand accomplissement pour moi, que d'attraper un Musulman et 'le convertir' au Christianisme. Je lui demandais s'il aimait le thé et il répondit positivement. Nous sommes donc allés dans un petit café de la galerie marchande pour s'asseoir et parler de mon sujet préféré: les Croyances.

    Pendant que nous nous sommes assis dans ce petit café, pendant des heures pour discuter (j'ai fait la plupart de la conversation), je me suis rendu compte qu'il était très agréable, calme et même timide. Il a écouté attentivement chaque mot que je disais et il ne m'a pas interrompu un seul instant. J'ai aimé ces manières et j'ai pensé qu'il avait définitivement le potentiel pour devenir un bon chrétien.

    Puis, je me suis d'accord avec mon père pour que nous fassions des affaires avec cet homme et nous avons même décidé de l'emmener avec moi dans mes voyages d'affaires au Texas. Pendant nos voyages, on discutait de diverses questions se rapportant aux croyances différentes des gens. Je pouvais bien sûr introduire une partie de mes programmes radio préférés pour aider à apporter le message à ce pauvre individu. Nous avons parlé du concept de Dieu; le sens de la vie; le but de la création; les prophètes et leurs missions et comment Dieu se révéla à l'humanité.

    Nous avons partagé aussi beaucoup d'expériences et beaucoup d'idées personnelles. Un jour, j'ai appris que mon ami Mohamed allait sortir de la maison qu'il partageait avec un de ses amis et qu'il allait habiter un temps dans une mosquée. Je suis allé voir mon père pour lui demander si nous pouvions inviter Mohamed dans notre grande maison de campagne pour qu'il séjourne là-bas avec nous. Après tout, il pouvait partager une partie du travail et quelques dépenses et il serait là quand nous devrions voyager dans les environs. Mon père a consenti et Mohamed s'est installé chez nous. Bien sûr, je trouvais toujours le temps pour visiter mes camarades prédicateurs et les évangélisateurs de l'état du Texas.
    L'un d'eux habitait le Texas près de la frontière du Mexique, un autre habitait près de la frontière de l'Oklahoma. Un prédicateur aimait porter une croix en bois énorme qui était plus grande qu'une voiture. Il l'a portait par-dessus son épaule et l'a traîné sur le sol, il descendait sur la route ou l'autoroute. Les gens s'arrêtaient et venaient à lui en lui demandant ce qu'il faisait, il leur donnait des brochures et des livrets sur le Christianisme.

    Un jour mon ami à la grande croix a eut une crise cardiaque et je devais aller à l'Hôpital des Vétérans où il est resté assez longtemps. Je suis allé, pour le visiter, à l'hôpital à plusieurs reprises pendant la semaine et j'emmenais avec moi Mohamed avec l'espoir que nous pourrions ensemble, au sujet de croyances et des religions, le convaincre. Mon ami n'était pas très impressionné, c'était évident qu'il ne voulait rien savoir de l'Islam. Alors, un jour un homme qui partageait la chambre avec mon ami est tombé de son fauteuil roulant. Je suis allé à lui en lui demandant son nom et il me
    dit que cela importait peu. Quand je lui ai demandé d'où il était, il disait qu'il était de Jupiter. Je pensais à ce qu'il m'avait dit et je commençais alors à me demander si j'étais dans la section cardiaque ou la section mentale.

    J'ai su que l'homme était solitaire et déprimé et qu'il avait besoin de quelqu'un dans sa vie. J'ai commencé à lui parler du Seigneur. Je lui ai lu le livre de Jonah dans l'Ancien Testament. J'ai partagé l'histoire du prophète Jonah qui avait été envoyé par le Seigneur pour appeler ses gens à la religion. Jonah a été pourchassé et s'était échappé en bateau de sa ville. Suite à une tempête, le bateau a chaviré et les gens sont tombés à la mer. Une baleine est monté à la surface et a avalé Jonah , puis elle est redescendue au fond de la mer. Jonah est resté 3 jours et 3 nuits. Pourtant grâce à la miséricorde de son Seigneur, la baleine s'est élevée à la surface et a alors recrachait Jonah , qui a pu retourner dans sa ville de Nineveh . L'idée était que nous ne pouvons pas nous sauver de nos problèmes parce que nous savons ce que nous avons fait. Dieu sait toujours
    ce que nous avons fait.

    Après avoir partagé cette histoire avec l'homme dans la chaise roulante, il a cherché à demander pardon. Il m'a dit qu'il s'excusait de son comportement grossier et qu'il avait éprouvé quelques problèmes sérieux récemment. Il me confia qu'il était catholique.
    Je répondis que je n'étais pas un prêtre catholique, que je ne faisais pas les confessions. Il savait cela. En fait, il me dit: "je suis un prêtre catholique." J'étais atterré. Je venais de prêcher le Christianisme à un prêtre. Dans quel monde vivons nous?

    Le prêtre a commencé à raconter son histoire. Il était un missionnaire pour l'église pendant 12 années en Amérique du Sud et au Mexique et même à New York. Lorsqu'il est sorti de l'hôpital, il a eut besoin d'un endroit pour sa convalescence, un lieu qui lui permettrait de rester avec une famille catholique, j'ai dit à mon père que nous devions l'inviter à habiter avec nous dans le pays, avec nos familles et avec Mohamed. Mon père a accepté tout de suite.

    Pendant le voyage, j'ai parlé avec le prêtre d'une partie des concepts de croyances dans l'Islam et à ma surprise, il a admis beaucoup de choses sur l'Islam, et il m'a même raconté plus de chose sur l'Islam, il en savait beaucoup plus que moi. J'étais étonné quand il m'a dit que les prêtres catholiques étudiaient en fait l'Islam et quelques-uns avaient même des doctorats en théologie musulmane. Cela m'a illuminé. Mais il y avait beaucoup plus à venir.

    Après s'être installé, nous avions pris l'habitude de nous réunir autour de la table de la cuisine après le dîner, chaque soir pour discuter de religion. Mon père apportait sa Version du Roi James de la Bible, je ressortais ma Version Standard Révisée de la Bible, ma femme avait une autre version de la Bible (peut-être quelque chose comme Jimmy Swaggart 'les Bonnes Nouvelles Pour l'Homme Moderne'. Le prêtre, avait bien sûr la Bible catholique, il y a plus de 7 livres dans la Bible Protestante. Nous avons passé plus de temps à chercher à savoir quelle Bible était la bonne ou celle la plus proche de la vérité, nous avons essayé de convaincre Mohamed de devenir un chrétien.

    A un point, je me rappelle lui avoir demander combien il y avait de versions du Quran , depuis le premier apparu il y a 1400 ans. Il me dit qu'il y avait seulement UN QURAN . Et qu'il n'avait jamais été changé. Il ajouta que le Quran avait été appris par coeur par des centaines de milliers de musulmans, dans sa version originale et en entier, le Quran a été ainsi répandu sur la terre dans beaucoup de pays différents. Depuis des siècles que le Quran a été révélé, des millions de musulmans l'ont appris par coeur et l'ont enseigné en entier, dans sa version originale aux autres générations, qui l'ont appris par coeur complètement, parfaitement et sans erreurs.


    Cela m'a paru impossible. Après tout, les langues originales de la Bible ont toutes été des langues mortes pendant des siècles et les documents originaux se sont perdus au fil des siècles. Comment quelque chose comme ceci pourrait être si facile à conserver et à réciter de la première page à la dernière.

    Un jour le prêtre a demandé à Mohamed s'il pouvait l'accompagner à la mosquée pour voir comme c'était là-bas. Lorsqu'ils sont revenus en parlant de leur expérience là-bas, nous ne pouvions attendre pour demander au prêtre comment c'était et quelles types de cérémonies ils avaient fait. Il dit qu'ils n'ont pas vraiment fait quelque chose. Nous sommes allés prier et puis nous sommes revenus. J'ai alors dit vous êtes revenus? Sans discours, ni chants? Oui, voila c'est ça, il confirma.
    Quelques jours plus tard, le prêtre catholique a demandé à Mohamed s'il pouvait le joindre encore pour aller à la mosquée. Cette fois-ci, c'était différent. Ils ne sont pas revenus tout de suite. Il a commencé à faire nuit et nous nous sommes inquiétés. Quelque chose pouvait leur être arrivé. Finalement ils sont arrivés et quand ils sont entrés la porte j'ai reconnu immédiatement Mohamed, mais à côté de lui se tenait quelqu'un portant une robe blanche et une "casquette" blanche. C'était le prêtre. J'ai dit: "Peter? -Vous êtes devenu un 'Musulman?' Il m'a répondu qu'il était entré dans l'Islam ce jour. LE PRETRE EST DEVENU MUSULMAN!!!

    Je suis allé en haut réfléchir sur toutes ses choses un moment, j'ai commencé à parler à ma femme à ce sujet. Elle m'affirma qu'elle voulait aussi entrer dans l'Islam, parce qu'elle savait que c'était la vérité. Vraiment, j'étais choqué. J'ai suis allé en bas de la maison pour réveiller Mohamed et le questionner. Je lui ai demandé de venir avec moi dehors pour une discussion. Nous avons marché et nous avons parlé pendant toute la nuit. Quand le temps de la prière du Fajr (la prière de matin des Musulmans) est arrivé, je savais que l'heure de vérité était enfin venue pour moi, c'était maintenant à moi de faire ma part. Je suis sorti derrière la maison de mon père et j'ai trouvé un vieux morceau de contre-plaqué, j'ai mis ma tête sur le sol, j'ai fait face à la direction que les Musulmans prient cinq fois un jour.

    Dans cette position, avec mon corps étendu sur le contre-plaqué et ma tête sur le sol, j'ai demandé: "O Dieu. Si vous êtes là, dirigez-moi, dirigez-moi." Un peu plus tard je soulevais ma tête et j'ai remarqué quelque chose. Non, je n'ai pas vu des oiseaux ou des anges sortant du ciel, je n'ai pas non plus entendu des voix ou de la musique, ni des lumières ou des éclats. J'ai ressenti un changement à l'intérieur de moi. J'étais conscient maintenant plus que jamais auparavant que c'était le temps pour moi arrêter de mentir et de tricher en faisant des affaires sournoises. C'était le temps ou je devais vraiment travailler à être un homme honnête et droit. Je savais alors, ce que je devais faire. Je suis allé en haut et j'ai pris une douche avec l'idée claire et distincte que je me lavais
    Des pêchés de mon ancienne personne. Et je venais maintenant dans une nouvelle personne, avec une nouvelle vie. Une vie basée sur la vérité et la preuve.

    Vers 11H00 du matin, je me suis tenu avec deux témoins, l'ex-prêtre, anciennement connu comme le Père Peter Jacob, et l'autre Mohamed Abel Rahman et j'ai prononçais la ' shahadah ' (le témoignage qu'il n'y a de dieux qu'Allah, et que le prophète Muhammad est son messager, paix et bénédictions sur lui).

    Quelques minutes plus tard, ma femme me suivit et fit son témoignage. Mais le sien était devant 3 témoins (moi avec). Mon père était un peu plus réservé sur le sujet et on a attendu un peu plus d'un mois avant qu'il ne fasse sa shahadah (le témoignage public). Mais il a finalement embrassé l'Islam et il a commencé à ses prières correctement avec moi et les autres Musulmans dans le masjid local (la mosquée). Les enfants ont été pris de l'école Chrétienne et placé dans des écoles Musulmanes. Et maintenant dix années plus tard, ils savent par coeur une bonne partie du Quran et les enseignements d'Islam. La femme de mon père était la dernière à reconnaître que Jésus ne pouvait pas être le fils de Dieu et qu'il devait avoir été un prophète de Dieu, mais pas Dieu.


    Maintenant arrêtez et pensez un instant. Des groupes de gens, de divers horizons, et de différents groupes ethniques venant ensemble pour apprendre dans la vérité comment adorer le Créateur et le Pourvoyeur de l'Univers. Réfléchissez. Un prêtre catholique. Un ministre de la musique et prédicateur (moi). Un ministre ordonné, bâtisseur d'écoles Chrétiennes. Ils sont tous entrés dans l'Islam! Seulement par Sa Pitié, nous étions tous dirigés pour voir la vraie vérité de l'Islam sans oeillères sur les yeux .

    Si je devais arrêter juste ici, je suis sûr que vous devriez reconnaître qu'au moins, ceci est une histoire stupéfiante? Après tout, trois dirigeants religieux de trois appellations séparées tous entrant dans une croyance contraire à la leur en entraînant du même coup le reste de la famille. Mais ce n'est pas tout. Il y a plus! La même année, pendant que j'étais dans la Grande Prairie, Texas (près de Dallas) j'ai rencontré un étudiant de séminaire Baptiste du Tennessee nommé Joe , qui est venu aussi à l'Islam après avoir lu le Saint Quran pendant qu'il était au COLLEGE DE SEMINAIRE BAPTISTE!

    Il y a d'autres personnes aussi. Je me rappelle le cas d'un prêtre catholique dans une ville, qui a parlé dans un collège des bonnes choses dans l'Islam, il en tellement bien parlé que j'ai été forcé de lui demander pourquoi il n'était pas entré dans l'Islam. Il a répondu: "Quoi? Et perdre mon travail ?" Son nom est Père John et il y a encore de l'espoir lui.

    L'année dernière, j'ai rencontré un ancien prêtre catholique qui avait été missionnaire pendant 8 ans en Afrique. Il a appris l'Islam pendant qu'il était là-bas et il est entré dans l'Islam. Il a changé alors son nom en Omar, il a déménagé à Dallas, Texas. Plus Encore? Oui. Il y a deux ans, lorsque j'étais à San Antonio, Texas, on m'a présenté un ancien archevêque de l'Eglise Orthodoxe Russe qui a étudié l'Islam et a renoncé à sa position pour entrer dans l'Islam. Depuis mon entrée dans l'Islam et depuis que je suis devenu Aumônier Musulman à travers le pays et dans le monde, j'ai rencontré beaucoup plus d'individus qui étaient des dirigeants, des enseignants et des gens lettrés, d'autres religions qui ont étudié l'Islam et sont y entrés. Ils étaient Hindous, Juifs, Catholiques, Protestants, Témoins de Jéhovah, Grecs et Russes Orthodoxes, Chrétiens Coptes d'Egypte, des églises non dénominatives et même des scientifiques qui avaient été athées.

    Pourquoi? Bonne question. Je suggère à ceux qui cherchent la vérité de suivre les neufs étapes de la purification de l'esprit:

    1.) Libérer leur esprit, leur coeur et leur âme de bonne façon.
    2.) Se Libérer de tous les préjugés et jugement de valeurs.
    3.) Lire une bonne traduction du sens du Saint Quran dans une langue qu'ils peuvent comprendre.
    4.) Prendre un peu le temps
    5.) Lire et réfléchir.
    6.) Penser et prier.
    7.) Demander à Celui qui vous a créé en premier lieu, de vous diriger vers la vérité.
    8.) Garder cette attitude pendant quelques mois. Rester régulier dans cette pratique.
    9.) Et surtout, ne pas laisser d'autres personnes qui sont empoisonnées dans leur pensée vous influencer pendant que vous êtes dans l'état de "renaissance de l'âme."

    Le reste est entre vous et le Seigneur, Tout-puissant de l'Univers. Si vous L'aimez véritablement, alors Il le Sait déjà et Il traitera chacun de nous selon nos coeurs.

    Si, maintenant vous avez lu mon l'histoire de mon entrée dans l'Islam et comment je suis devenu Musulman. Il y a plus à voir sur mon site Internet ( www.islamtomorrow.com) et il y a plus d'images aussi! S'il vous plait prenez le temps de le visiter pour bien comprendre comment tous ces prêtres et prédicateurs chrétiens viennent à l'Islam.

    Qu'Allah vous dirige pendant votre voyage dans toute la vérité. Ameen . Et Puisse Allah ouvrir vos coeurs et vos esprits à la ré ali té de ce monde et le but de cette vie, Ameen .

    Paix sur vous, qu'Allah, le Dieu Unique, Tout-puissant, Créateur et Pourvoyeur de tout ce qui existe, vous guide.

    Votre ami ,


    Yusuf Estes

     

    Comment je suis devenu un musulman (wadiee3 Ahmed :)

    (son site sur le web : http://www.wadee3.5u.com )

     

    Ma gratitude pour Allah est sans fin, et cela pour le cadeau le plus précieux qu'il m a donné, celui de l'islam .Dans le monde d'aujourd'hui personne n'adore Dieu d'une manière digne de sa grâce sauf les musulmans, et j ai le privilège d'être l'un d'eux. Le voyage que j ai fait pour atteindre ce grand destin était long et las. J'ai passé 40 ans de ma vie mal orientée jusqu'à ce que j'aie pu placer le pied sur le chemin droit. Voici ce qui s'est produit.

    Enfance Mon père était un prédicateur en Alexandrie [Egypte] dans l'association des amis du livre saint. Il a prêché dans les quartiers pauvres, les taudis et les villages sous-privilégiés à proximité de la ville essayant d'attirer les pauvres parmi les musulmans au christianisme.

    depuis l'âge de 6 ans, Il a insisté pour que je rejoigne la hiérarchie d'église et m'a incité à aller aux cours des écoles du dimanche. Là bas ils y avait des experts en matière de lavage de cerveau de gosses et d'implantation de graines de préjudice et de haine envers leur compatriotes musulmans, parmi ces faux préjugés :

    •  Que les musulmans avaient saisi l'Égypte et avaient torturé les chrétiens.

    •  Le musulman est plus mécréant que les bouddhistes et les athées.

    •  Les musulmans torturent les chrétiens pour les forcer à émigrer et à partir du pays.

    •  leur livre saint [le Coran] n'a pas été indiqué par Dieu mais a été plutôt fabriqué par Mohamed.

    À la maison, il y avait une histoire différente. Mon père avait l'habitude de nous dire des histoires au sujet des déviations de l'église loin du chemin droit et du christianisme vrai, ce christianisme qui a interdit de faire et adorer les statues et les images, et ce qui n'a contenu aucun rite de confession aux prêtres ou agenouillement devant les patriarches.

    Jeunesse Je me suis relevé rapidement la hiérarchie de l'église pour devenir un professeur dans les écoles du dimanche à l'âge de 18. J'ai fait plusieurs lectures pour pouvoir parler aux jeunes étudiants. En été nous allions aux couvents où étaient invités des théologiens chrétiens experts en attaque de l'islam et critique du prophète paix sur lui. Parmi ce qui se dis dans ces réunions :

     

    •  que le Coran est plein du manuscrit sexuel ils expliquent par exemple le mot « nikah »  qui signifie mariage comme étant adultère ou homosexualité.

    •  qu'il y a beaucoup de versets contradictoires dans le coran et ils citent la moitié d'un verset (exemple : « n'approchez pas la prière ».)

    •  que le prophète Mohamed a pris les principes fondamentaux de sa religion du christianisme aux mains d'un moine (Behhira) qu'il a rencontré pendant sa vie tôt qu'il plus tard a tué pour dissimuler ses sources!

     

    Questions sceptiques!!!

    Bon nombre d'entre les jeunes chrétiens dont moi étions embarrassés par notre foi et son irrationalité. Nous avions l'habitude de poser à nos ecclésiastiques aînés des questions sceptiques.

    Un jeune chrétien demande :

    -« Que pensez-vous de Mohamed? »

    Le prédicateur répond:

    «  C'est un génie, une personne très intelligente ».

    Q : « Mais il y a beaucoup de génies (comme Platon ou Socrate) et ceux-ci n'ont aucune religion qui a duré pendant des siècles et des croyant dont le nombre augmente! » …… le prédicateur devient embrassé.

    Des autres ont demandé:

    « Comment voyez-vous le Coran?  »

    La réponse était: «  livre qui relate les histoires des prophètes et incite les gens a faire du bien mais il est écrit par un homme et il est plein d'erreurs. » Q : alors pourquoi vous nous interdisez sa lecture il et traitez celui qui le lis de mécréant athée ?

    Encore le prédicateur n'a aucune réponse.

    Une autre personne dit :

    «  il est dit dans le vieux testament (livre de Jérémie, Exemple : Hanania le faux prophète) que n'importe qui réclame la prophétie quand il n'est pas envoyé réellement par Dieu sera éliminé avec les dans un an. Maintenant Mohamed a continué de prêcher pendant 23 années jusqu'à ce qu'il soit mort par des causes normales et son clan a propagé au cours des années qui suivent pour que sa croyance se propage dans le monde entier. Comment pouvez-vous expliquer cela? » 

    Et la réponse donnée est un rapport non-persuasif doux que

    «  Peut être que dieu examine la foi des chrétiens avec cela ».

     

    Circonstances sceptiques :

    •  En 1971 un événement a eu lieu en ma présence, ce qui a augmenté ma perplexité : La tête de l'église orthodoxe copte de l'Egypte (patriarche Shenoudah) a publié un décret interdisant un ecclésiastique aîné de son église (Révérend Raphaël, tête du couvent de Meena) de la prière. La raison était que Raphaël n'a pas inclus le nom du patriarche dans ses prières! Un autre ecclésiastique aîné, Rev. Samuel, l'a encouragé à continuer à prier, car on prie dieu et pas une autre personne. Raphaël s'est abstenu obéissant l'énonciation de décret car il avait peur que le patriarche ne l'interdise d'aller au paradis s'il défie sa décision!!

    Samuel était très mécontent et l'a indiqué dehors fort: Ceci ne pourrait ne jamais se produire avec les musulmans qui sont directement reliés à Dieu n'ayant besoin d'aucun patriarche pour intervenir et pour donner des ordres.

    Un imam oserait il interdire a un musulman de prier ? Impossible bien sur !

    •  U ne chose qui vraiment m'a confondu alors était la relation entre les divers sectes du christianisme, avec chacun prétendant être sur le droit chemin tandis que tous les autres sont des maudits mécréants.

    Une fois que j'interrogeais mon père de confession Rev. Mathaus Raphael a ce sujet et il a dit que cette malédiction se tient sur terre et dans le ciel.

    J'ai dit; "ainsi nous sommes des athées parce que le pape de Rome dit ainsi

    R : malheureusement oui !

    Q : et les catholiques sont des athées parce que notre patriarche nous a dit qu'ils étaient ainsi.

    R :"avec regrets oui."

    Q :"ainsi que ferons nous le jour de jugement?"

    R : "Dieu sera miséricordieux envers nous tous."

     

    Décalage vers l'Islam Une fois que j'entrais dans une église , j'ai pris la notification d'une grande image de Jésus Christ souffrant sur la Croix et je me demandais, "cette créature agonisante et faible pourrait-il être notre Dieu tout-puissant?

    « Devrais je adorer cette personne fragile se sauvant de la tyrannie des juifs?" J'ai été étonné quand j'ai découvert qu'un verset du livre saint a maudit la croix et celui crucifiés (deutéronome 21:22-23) et pourtant nous continuons à l'adorer!

    En 1981, après que j'aie reçu un diplôme en tant que médecin et aie pratiqué la médecine, j'ai eu un voisin musulman. Nous avions l'habitude d'avoir de longues discussions sur nos religions. Un jour il me parlait au sujet du système de la transmission dans l'Islam et comment il couvre chaque possibilité et fournit la justice à tous. Il m'a demandé si "vous avez dans votre religion n'importe quoi de pareil?" Je ne pouvais répondre. J'ai continué demander comment peut ose n'importe quel un homme (génie comme il peut être) faire la construction d'un système complet si parfait avec toutes les fonctions vers Dieu et vers des humains et cela sans aucune contradiction? Sûrement, ceci vient du ciel. Comment les juifs et les chrétiens avec tous leur argent et puissance ont échoués a démontrer que l'Islam est une invention de Mohamed? Comment ont-ils échoué en essayant d'arrêter son expansion?

    La période 1982-1990 était témoin d'un changement de la foi. J'étais un spécialiste des maladies organiques dans un hôpital (Sadr Coum elkachafa) d'Alexandrie et j'ai eu un camarade médecin nommé (Med echatibi) qui employait beaucoup les énonciations du prophète Mohamed lorsqu'il parlait avec ses camarades. Au début j'étais jaloux, mais après je suis devenu intéressé à entendre ces énonciations éloquentes: peu de mots mais beaucoup de signification). J'ai commencé à considérer Mohamed en tant que prophète vrai de Dieu.

    Mon père était-il un musulman? Ce qui m'a poussé plus loin dans le chemin à l'Islam étaient quelques découvertes étranges au sujet de mon père.

    •  Il a refusé embrasser les mains des ecclésiastiques plus aînés.

    •  Il n'a pas cru en rituels du pain et du vin représentant le corps et le sang de Jésus incarné le Christ.

    •  Il a commencé à abandonner des églises et à prêcher.

    •  au lieu du service des prières d'église le vendredi matin, dormait prenait un bain, puis descendait à midi (assistait il aux prières musulmanes de vendredi?)

    •  Il a commencé à employer quelques expressions islamiques à la maison (lahawla wa lakouwata illa billah, a 3oudou billah mina chaytani arrajim…).

    •  il cherchait des excuse pour descendre l'après-midi et ne revenait qu'au temps du dîner.

    •  il refusait que les filles aillent au coiffeur.

    •  Quand il est mort en 1988 j'ai trouvé sa bible privée avec plusieurs notes en son écriture se dirigeant aux vers et aux erreurs contradictoires.

    •  Plus tard, j'ai trouvé une vieille bible par hasard de mon grand-père (daté 1930) où étaient clairement marqués les changements et altérations que les chrétiens avaient fait dans la bible (par exemple au lieu d'appeler Jésus '"maître" ou '"professeur", ceux-ci avaient remplacé cela par '"seigneur" impliquant qu'adorer le Christ a commencé depuis sa naissance.

    Le mosquée - le Coran - le rêve Il y avait une mosquée près de ma clinique privée. J'avais l'habitude de piauler à l'intérieur pour trouver seulement un espace plat. Il n'y avait aucun tapis précieux, aucuns chandeliers, aucuns sièges, aucunes statues ou images, aucuns instruments musicaux avec des chants et le battement (comme le choeur d'église). La prière à Dieu était de se tenir dans des rangées droites d'un frère musulman à côté de l'autre (aucuns différences entre les riches et les pauvres les jeunes et les vieux), se mettant à genoux en bas de tous un mouvement synchrone et en demandant à Dieu Son pardon. Je comparais cela avec l'église La comparaison était toujours en faveur des prières musulmanes.

    J'ai décidé de lire le coran. J'en ai acheté un d'une bibliothèque et me suis rappelé que mon voisin (Ahmed Edarmach) avait l'habitude de se laver avant de lire le livre. Il m'a dit que le Coran ne doit pas être touché excepté par une personne propre. J'ai lavé dans la mesure où j'ai pu me rappeler ce que je l'ai vu faire. J'ai commencé à lire craignant d'y trouver des contradictions (après avoir perdu confiance dans la bible) j'ai fini le livre entier en seulement 2 jours. J'ai découvert que ce que nous avons appris dans les écoles et les couvents de dimanche était complètement faux. J'ai été touché par les vers qui informent Mohamed qu'il va mourir. Qui pourrait oser la parole une telle chose excepté la toute-puissant. J'ai demandé à Dieu de me guider au chemin droit.

    Un rêve :

    Peu plus tard j'ai eu un rêve d'indication. Je me suis dormi tout en lisant le Coran près de moi. Vers l'aube il y avait cette lumière accablante dans la chambre et quelqu'un se dirigeait au livre. J'ai étiré mes bras pour me serrer la main, mais il a été allé. J'ai obtenu la notion que c'était le signal. Oui, le Coran était mon guide.

    Soumission à l'Islam

    Je suis allé au bureau d'un mandataire pour demander comment me convertir officiellement. Il m'a dit d'aller la section des affaires religieuses religieuse à l'administration interne de sécurité.

    Je ne pouvais pas dormir cette nuit. Satan me disait : " comment veut tu laisser la religions de tes ancêtres.. »

    Je me suis reveillé à 6 le matin et suis entré dans l'église de « George et Antonius ». Il y avait tous ces statues et schémas de Jésus et de Mary, des apôtres et des patriarches. J'ai commencé à leur parler: Je suis sur le point d'abandonner la religion de mes parents, si vous aviez raison faites quelque chose maintenant. Montrez-moi un certain miracle du vôtre ou un certain signe pour m'empêcher. Indiquez à moi que je fais mal. Naturellement il n'y avait rien. J'ai commencé à pleurer toutes ces années perdues dans cette foi. Je me suis senti épuré par mes larmes. Maintenant je suis propre de n'importe quel paganisme et je suis le droit chemin de Dieu. Je suis allé à l'administration et ai eu route une longue et d'enroulement des procédures rouges de bande qui ont duré 10 mois. J'ai rencontré beaucoup de musulmans qui étaient sceptiques de mes intentions et douteux de ma foi vraie. Mais maintenant je suis soutenu par Allah et je me sent assez fort pour relever tous les défis. Je suis officiellement devenu un musulman en août 1992 .

    Que Dieu de me maintienne vivant en tant que musulman et prenne La vie sur cette foi.

    Mon Dieu Guide de ma progéniture à vivre dans la piete et obéissance à votre religion

    Que nos derniers mots soient le remerciement de vous Dieu de l'univers entier

    Visitez le site de ahmed wadee3 (english):

    http://www.wadee3.5u.com

     

     


    L'abbé Jean-Marie Duchemin (1908-1988)(abdulmajid)

    Ancien prêtre francais



    L'abbé Jean-Marie Duchemin (1908-1988) était une figure connue du catholicisme sarthois. Son action considérable, menée inlassablement pendant 25 ans, en faveur des plus défavorisés, l'avait fait connaître dans tout l'Ouest de la France. L'aide conséquente qu'il a apportée aux travailleurs immigrés maghrébins et africains l'a conduit à s'intéresser de près à leur vie religieuse et à en approfondir la connaissance. Après des années de méditation et d'étude comparée du christianisme et de l'islam, il décida de devenir musulman. Peu de temps avant sa décision de rendre publique sa conversion à l'islam - qui n'était connue que d'une poignée de confidents - , il consigna par écrit les raisons qui le conduisirent à effectuer ce choix dans un texte écrit à la troisième personne.

    Ce texte autobiographique, emprunt de modestie et de simplicité de style, et écrit à la troisième personne, qui doit dater de 1983.

    Le père Abdelmagid Jean-Marie Duchemin est mort le 6 septembre 1988 à Casablanca où il s'était installé à l'automne précédent. Il est enterré au cimetière de Sidi Othman, quartier des anciennes carrières, dans la banlieue de la capitale économique du Maroc.



    Texte autobiographique du père Abdelmajid Jean-Marie DUCHEMIN

    Né en 1908 d'une famille profondément catholique, croyante et foncièrement pratiquante, à 10 ans il était mieux instruit et convaincu des dogmes, de la morale et des prescriptions liturgiques que beaucoup de chrétiens adultes. Pour lui, vivre et croire ne faisait qu'un. Tout enfant, il avait ressenti un irrésistible appel au sacerdoce et plus tard il ne pensa jamais qu'autre pouvait être sa voie ; même si des professions ou des activités culturelles prirent charmes et attraits à ses yeux. Selon la théologie de l'époque, selon l'enseignement religieux reçu dans la famille, à l'école chrétienne qu'il fréquentait et dans les prédications de l'Église dont l'écoute était pour lui pleine de charmes, malgré son jeune âge, il était convaincu que "hors de l'Église, point de salut".

    Mahométans

    Il n'avait que très rarement entendu parlé du "mahométisme" - que l'on plaçait au même rang que le paganisme et le fétichisme -, et toujours de façon désavantageuse et méprisante. Or, vers sa dixième ou onzième année, pendant une explication, faite par la maîtresse de sa classe, de la leçon "La religion catholique est la seule vraie religion de Jésus Christ, capable d'apporter le salut", l'institutrice pour étayer son propos en vint à parler des autres religions. Elle condamnait allègrement à l'enfer tous les tenants des autres religions chrétiennes : protestants et orthodoxes, ne réservant le ciel qu'aux seuls catholiques Romains.

    Quant aux religions non chrétiennes, elle était pleine de mépris pour leurs adeptes : les infâmes juifs qui avaient mis à mort le bon Jésus; les hindouistes, pauvres ignorants adorateurs de multiples dieux monstrueux ; les "mahométans" - des fanatiques trompés par le suppôt de Satan qu'était le débauché Mahomet -, avaient massacré des chrétiens, et les glorieux Croisés n'avaient malheureusement pu tous les exterminer alors que les courageux missionnaires s'efforçaient encore de les évangéliser au prix de douloureux sacrifices et même au péril de leur vie.

    Cette brave institutrice, dans l'intention de se moquer, parla du fanatisme de ces mahométans, capables de mourir en combattant pour propager leur religion; de s'astreindre à des purifications pour s'approcher de la prière, faite sur un ridicule petit tapis; de se soumettre à un jeûne rigoureux toute la journée et de se goinfrer de nourriture toute la nuit, et cela pendant un mois; de se priver de porc et de vin alors qu'il est bien connu que c'est Dieu qui a créé tout cela pour le bien des hommes...! Cette explication finit par provoquer une réaction inattendue chez le jeune auditeur : il eut pitié de ces pauvres mahométans qui, songeait-il, bien que dans l'erreur, accomplissaient à cause de leur foi, des actes de générosité et de courage que bien des chrétiens ne voudraient pas s'imposer.

    À partir de là, il conçut tout à la fois une grande pitié et une grande sympathie pour les musulmans. Il espérait, le jour où il deviendrait prêtre, aller les évangéliser et leur apporter ainsi le salut que leur foi méritait. Durant son enfance et sa prime jeunesse, il priait pour les infidèles et, spécialement, pour les musulmans; lisait toutes les publications missionnaires qu'il pouvait se procurer; et versait sur son petit pécule, aux œuvres missionnaires.

    Vers seize ans, il prit conseil, désirant se préparer à entrer dans l'ordre des Capucins, afin d'aller en mission en pays musulman. Sa santé, plus que précaire depuis sa naissance, détermina son interlocuteur à lui conseiller d'attendre et remettre à plus tard, quand son état physique le lui permettrait, la réalisation de son rêve.

    Opinion personnelle

    À vingt ans, il entra au séminaire pour se préparer à la prêtrise. Là, il fut à même de consulter quelques ouvrages traitant des religions et, précisément, de l'islam. Malgré le caractère tendancieux et plus ou moins sectaire des publications catholiques de cette époque, il parvint à se constituer une opinion personnelle sur Mahomet et sur l'islam. Pour lui, Mahomet était sincère et "craignant Dieu"; les musulmans étaient respectables et, bien souvent, à admirer pour la fermeté de leurs convictions religieuses. Pour lui, l'islam était une religion sérieuse qui, sans posséder toute la vérité, en détenait suffisamment pour conduire ses adeptes au salut. Selon le vocabulaire de l'époque, les musulmans, tout en étant hors du "corps" de l'Église, faisaient partie de l'âme de l'Église et, par là, pouvaient être sauvés.

    Modèle foucaldien

    Reçu prêtre en 1933, il fut nommé vicaire. Depuis déjà plusieurs années, il avait eu connaissance de la vie et de la personnalité du Père Charles de Foucauld. Ce prêtre, qui s'était retiré au Maghreb pour y vivre en solitaire et y prier pour les musulmans, l'avait enthousiasmé. Il projeta d'entrer dans la congrégation des "Petits Frères du Sacré-Cœur", fondée par des prêtres ayant adopté la règle composée par Charles de Foucauld et qui, eux aussi, partaient vivre au Maghreb pour y prier au milieu des musulmans.

    Vers 1937, il fit une retraite chez les Trappistes pour prendre conseil et savoir s'il pouvait s'engager dans cette congrégation. Une fois encore la réponse fut décevante : "Vous faites du bien là où vous êtes et votre santé ne vous permet pas d'envisager une entrée dans cette congrégation dont la règle et le mode de vie ne sont pas compatibles avec votre état". Quelque dix ans plus tard, alors qu'il était curé d'une paroisse rurale - l'ère de l'œcuménisme étant arrivée -, il trouva, éditée par un groupe œcuménique, une image au dos de laquelle était imprimé, en français, le texte de la Fatiha . C'est alors qu'il prit l'habitude de réciter cette fatiha chaque jour après ses prières chrétiennes.

    En 1957, n'espérant plus pouvoir réaliser un voyage en pays musulman, il profita d'une excursion dans la capitale pour visiter la Mosquée de Paris afin de prier silencieusement là où les musulmans se rassemblaient pour la prière commune. Pendant que les touristes, auxquels il s'était joint, écoutaient les explications du guide, il pria silencieusement de toute son âme, en communion avec les musulmans du monde. Et à la sortie, sous le cloître de la Mosquée, il acheta une traduction du Coran (celle d'Édouard Montet 1 ). En trois nuits, il lut tout le Coran. Malgré la difficulté qu'éprouve tout occidental devant la composition de ce texte qui déroute et ne ressemble en rien à la présentation que l'on trouve dans la Bible ou les Évangiles, il fut favorablement impressionné par ce Coran, tout débordant de la transcendance de Dieu et de sa miséricorde. Il y trouva, aussi bien que dans les écrits chrétiens, la réponse à toutes les grandes questions que se pose tout esprit réfléchi sur la destinée humaine.

    Action sociale... et spirituelle

    N'étant pas à même, dans sa campagne, de rencontrer des musulmans ni même des personnes connaissant bien l'islam, il se contenta de lire une ou plusieurs fois par an le Saint Coran, soit en entier, soit par sourates détachées. Trois ans, plus tard, vaincu par la maladie il se retira en ville. Et par suite de circonstances imprévues, il fut conduit à l'action sociale auprès des prolétaires et des plus pauvres. Parmi eux se trouvaient des musulmans. Quand il accueillait des Maghrébins ou des Africains, il ne les réduisait pas à des "travailleurs migrants" mais leur parlait de l'islam, donnait des conseils selon les versets du Coran. Très vite, en parlant avec eux, il obtint la confiance des musulmans et se rendit compte que ces croyants, isolés et exposés aux tentations du milieu français, manquaient d'un indispensable lieu de culte : une mosquée. Il sollicita l'évêché qui, au bout de quelques mois, mit à sa disposition des salles dont on put faire une mosquée.

    Certes, tout cela n'alla pas sans déboires ni déception! Il reçut même des contre-témoignages aussi bien de la part d'autorités islamiques ou de prétendus imams que de simples musulmans de base. Il n'en perdit pas pour autant son respect pour l'islam, sa confiance dans la doctrine et la morale islamique. Parfois, il se disait que l'islam, dans le Coran et les livres de soufis, était admirable mais bien décevant dans le vécu des musulmans. Inversement, il connaissait des Maghrébins et des Africains noirs merveilleusement protégés des tentations de notre civilisation européenne grâce à leur croyance islamique et à leur fidélité aux pratiques religieuses de l'islam. Aussi, il surmonta toutes ces difficultés et s'acharna à faire fonctionner, tant bien que mal, la mosquée. Il faillit pourtant perdre courage et se demanda alors si Dieu voulait vraiment de cette mosquée.

    Contact avec le Tabligh

    Au moment le plus critique, un groupe du Tabligh , ayant appris l'existence de la mosquée en cette ville, arriva chez lui. C'était le 6 janvier 1975. Aussitôt une confiance mutuelle s'établit entre ces frères et lui et quinze jours plus tard, il se rendit à la mosquée de Clichy. Là, il fut profondément touché quand les frères lui proposèrent de faire la prière avec eux. Cette prière dont il avait tout seul appris la Fatiha , et qu'il faisait parfois quand des musulmans de sa ville venait chez lui. Le Tabligh prit en main la mosquée et, depuis, le culte y fut régulièrement assuré. En juillet 1975, l'Évêché vendait les locaux de la mosquée à l'association "Foi et Pratique" du Tabligh , avec de grandes facilités de paiement.

    Voyage au Pakistan

    Ce contact avec les frères du mouvement Tabligh lui fit connaître de nombreux musulmans authentiques, convaincus, dévoués à la cause de l'islam et très pieux. Le 6 janvier 1976, il partit avec un groupe du Tabligh , sortant fî sabîl Allah , quarante jours au Pakistan. Voyage physiquement très éprouvant, mais, là encore, procurant des contacts prolongés avec une communauté musulmane exigeante et fervente. D'une manière générale, il fut particulièrement impressionné par l'accueil de ces musulmans, en France comme au Pakistan ainsi que par celui des étudiants islamiques de Clermont-Ferrand, bien que tous le savaient prêtre catholique! Par trois fois, on lui demanda de prendre la parole dans une mosquée. Il fut également troublé par la discrétion de ces frères musulmans qui, jamais, ne firent pression sur lui pour qu'il se convertisse à l'islam. Il apprit donc par sa propre expérience, ce qu'il fallait penser de la prétendue intolérance et du prétendu fanatisme des musulmans.

    Pendant toutes ces années, par souci du respect de "l'autre" et afin de pouvoir dialoguer, il approfondit ses connaissances de l'islam. Par fraternité avec les croyants musulmans, depuis 1976 (et tout en conservant sa foi chrétienne et les prières chrétiennes), il effectuait régulièrement, même seul, les cinq prières musulmanes quotidiennes; il s'abstint de porc et d'alcool et jeûna le mois de Ramadan. En même temps, afin d'apporter des réponses très exactes aux musulmans qui le questionnaient sur le christianisme, il reprit la consultation de ses manuels de théologie. Il étudia de nouveau et entreprit une lecture approfondie de la Bible et des Évangiles ainsi que des livres d'exégèse. C'est ainsi qu'il put vérifier que la morale proposée par Jésus et celle du Coran ou des hadiths (formulée différemment), était identique en son fond. Quant à la dogmatique au sujet du Dieu unique, de la Création et de la destinée humaine, il enregistrait entre les deux messages de nombreux points de convergence.

    Nature de Jésus

    La plus grande difficulté résidait en la personne de Jésus et sa mission. C'était la pierre d'achoppement! Fallait-il dire, comme certains, que Muhammad avait fait reculer la croyance au stade qui avait précédé les Évangiles ? ou bien, comme d'autres le prétendaient, que Muhammad avait purifié la personne de Jésus de tout ce que l'Église et les chrétiens avaient surajouté à sa nature réelle? Il y avait également ces questions : Dieu UN ou Dieu Trinité? quel était le fondement du dogme de la Trinité dans les Évangiles et dans les dogmes de l'Église? quelle était l'origine des sacrements ? pour aller à Dieu faut-il obligatoirement passer par l'Église, ou, selon l'islam, sans intermédiaire ? Dieu sauve-t-il de lui-même par sa grande miséricorde ou par le sacrifice obligatoire de Jésus son fils ?

    Pendant des années, il étudia toutes ces questions. Et il découvrit les transformations que, dans les générations successives, les hommes avaient fait subir à la Bible. Il s'assura que la doctrine de l'Église n'avait que peu à peu accédé aux dogmes que l'on présentait comme intangibles et immuables. Il s'interrogeait : dans les Évangiles actuels, qu'est-ce qui est parole de Jésus, qu'est-ce qui est interprétation des évangélistes, tous influencés par les écrits de Paul de Tarse ? Le Jésus des Évangiles et le Jésus de Paul est-il bien le même que le Jésus historique?

    En étudiant les "hérésies", il discerna le côté humain de l'histoire des dogmes ainsi que l'influence des empereurs romains puis byzantins sur l'évolution des croyances chrétiennes, si différentes et contradictoires en ces premiers siècles. Qui avait raison? Qui possédait la vérité? Et ces divergences se prolongeaient à travers les siècles, étouffées par une hiérarchie qui se proclamait infaillible, mais sans preuves convaincantes. Certes, la doctrine chrétienne catholique, telle que présentée dans les manuels d'enseignement destinés aux fidèles et à ceux qui se préparent au sacerdoce, offre un tout logique et satisfaisant pour le cœur et pour l'esprit. Elle peut susciter une adhésion confiante, surtout quand elle est exposée, comme il y a cinquante ans, dans des affirmations solennelles et péremptoires. Mais sous des dehors solides, ces affirmations, soumises à une "fouille" et à des comparaisons de plus en plus faciles aujourd'hui, apparaissent comme des déductions et des accommodements par rapport aux textes sacrés. Ces transformations ont durci ou exalté des notions que l'on dit implicites dans les textes mais qui n'ont pas toujours revêtu la même netteté ni la même signification au cours des siècles. De même, on a formulé des règles de vie qui doivent beaucoup plus aux cogitations des théologiens qu'aux textes de référence. C'est peu à peu que dogmes et disciplines chrétiennes se sont formés et imposés pour donner cette belle unanimité qu'exhibent les manuels. Mais que de courants divers et différents dans les premiers siècles de l'Église! Il a toujours été facile au parti dominant, souvent soutenu par la puissance temporelle des rois et empereurs d'étouffer certains points de vue, certaines opinions en les déclarant "hérétiques", voire en supprimant ces hérétiques.

    Aujourd'hui, on assiste à une évolution. L'Église officielle proclame majestueusement la continuité du dogme, mais une certaine liberté d'expression étant tolérée, on voit des savants spécialistes battre en brèche des idées et des affirmations jusque-là déclarées absolues. Du reste, dans la vie quotidienne de la communauté ecclésiale, tout comme dans la pratique des chrétiens, se manifeste des abandons, des remises en cause, un malaise que l'Église officielle ne peut plus ni dominer ni voiler.

    Le christianisme a beaucoup apporté au monde mais il n'est pas le seul à avoir façonné la conscience universelle. À côté de données fondamentales qui se retrouvent dans les grandes religions monothéistes, à côté du message de Jésus transmis à travers les Évangiles, que de croyances ajoutées, de rites imposés sans sérieuses bases scripturaires ni théologiques! Jésus s'est présenté lui-même comme le "serviteur" de Dieu, d'après les Évangiles : il n'a jamais demandé qu'on l'adore comme un Dieu.

    Expansion de l'Église et de l'Islam

    On a souvent mis en avant, pour établir l'origine divine de l'Église la rapidité de son développement et sa pérennité à travers les siècles. À la réflexion, on peut reconnaître deux causes humaines à ce développement : l'usage du latin et du grec, les deux langues utilisées dans l'empire romain, a facilité l'expansion du christianisme qui n'a pas eu à affronter le handicap de multiples langues, et surtout, à partir de l'empereur Constantin (312-337), le christianisme étant proclamé "religion d'État", il était naturel que les peuples soumis à Rome et ayant pris l'habitude de rendre un culte officiel et imposé au "divin César", se montrent prêts à accepter le nouveau Dieu proposé certes par l'Église chrétienne mais également par l'empereur romain maître du monde 2 .

    Examinons l'expansion de l'islam. Un homme, le Prophète Muhammad, appelle à une croyance et à une pratique rigoureuse; il n'est suivi, au début, que par une poignée d'hommes de modeste origine, et se trouve en but aux vexations des puissants. Proposant une croyance et une morale, il est obligé de fonder un État et de le défendre. De son vivant, la révélation est confiée à quelques apôtres mais également apprise par cœur par de nombreux adeptes, puis consignée par écrit : le "Coran" répand, à son tour, le message à de nombreux peuples malgré la diversité des langues. Un siècle après la mort du Prophète, l'Islam forme un empire religieux qui, de Médine, s'étend dans toutes les directions jusqu'en Europe. Et cet empire religieux persiste, sans chef, sans hiérarchie, malgré les dissensions internes (plus personnelles ou politiques que théologiques). Il résiste aux Croisades lancées contre lui par la chrétienté. Il résiste à l'oppression sournoise de la colonisation. L'activité des missionnaires chrétiens ne peut l'entamer. On le voit aujourd'hui s'étendre et multiplier ses adeptes dans le monde entier. Si Dieu n'était pas avec lui, l'islam aurait-il pu naître, progresser, résister à toutes ces forces déchaînées?

    Conversion

    Et cet islam reste ce qu'il était du vivant du Prophète : dogme et culte inchangés, tous deux sans déviation, ni compromissions avec les puissances humaines ou politiques, avec les civilisations rencontrées; accepté et suivi (au prix même de persécutions - car l'islam a aussi ses martyrs) par des peuples si divers, des hommes de conditions, classes, cultures variées, voire opposées et cela depuis treize siècles. Ces considérations, mesurées, réfléchies, l'ont peu à peu conduit à se poser la question fondamentale. Il lui a fallu des années pour parcourir cet itinéraire spirituel, avec sérieux, calme et patience. Certes, cela n'a pas été sans perplexité, ni arrachements, ni brisures. Mais, en conscience, il a reconnu l'appel de Dieu.

    Christianisme, islam, il les avait pratiqués et servis de toute son âme.

    Mais le temps était venu où il se devait de choisir. Silencieusement, il se détermina et secrètement il adhéra à l'islam. Pendant près de cinq années, prisonnier de sa famille, de son milieu et des circonstances, il dut vivre cette conversion dans le secret. Maintenant que les circonstances le laissent plus libre, il attend le moment propice - qui ne saurait tarder - pour avertir de sa décision ses chefs spirituels chrétiens et faire la démarche officielle de son entrée en islam par la profession de foi devant témoins. Quelles seront pour lui les conséquences? les réactions de son entourage?


    Abdelmagid Jean-Marie DUCHEMIN


     

    Sylie

    évangeliste sud africain raconte l'histoire de sa conversion

    Sylie (traduit de l'arabe) est un évangéliste sud africain et un proche parent de l'ancien président Nelson Mandela , qui s'est converti à l'islam et qui raconte son étrange histoire de conversion écoutez le :
    J'étais un Prêtre très actif, au service de l'église je ne ménageais aucun effort pour la servir en plus de cela j'étais un grand évangéliste en Afrique du Sud, le Vatican constatant l'énergie que je déployais dans l'évangélisation me finançait généreusement, tous les moyens étaient bon pour moi afin d'arriver à mes buts, j'organisais des visites répétées aux instituts et écoles aux hôpitaux aux villages, je dépensais donc des deniers qui me sont versés par le Vatican sous forme d'aides, de dons, ou d'aumônes et de cadeaux afin de réaliser mes desseins et convertir les gens à la religion chrétienne.
    L'église était très généreuse avec moi au point que je suis devenu très riche, je possédais une villa ,une voiture et un très bon salaire et je jouissais d'une très haute estime au sein de mes collègues .
    Un jour je suis allé acheter quelques cadeaux au centre commercial de ma ville et là était la surprise !
    Au centre commercial, je rencontrais un homme portant une calotte blanche (porté par les musulmans) c'était le commerçant chez lequel j'allais acheter mes cadeaux, j'étais vêtu des habits de prêtres j'essayais de négocier le prix des cadeaux avec lui ,et j'ai su qu'il était musulman, en Afrique du sud on appelle la religion islamique ,la religion des indiens.
    Après avoir acheté ce que je désirai de cadeau disons plutôt les piéges dont on usait pour faire tomber les simples d'esprit ,et ceux souffrant de vide spirituel, et nous exploitions les situations de pauvreté chez nombre de musulmans et les sud africains afin de les entraîner à embrasser le christianisme.
    Subitement le commerçant musulman me posa une question :Vous êtes prêtre n'est ce pas ?
    Je répondis oui, il poursuivit et me dit qui est ton seigneur?
    Je répondis : Le christ est mon seigneur.
    Il me dit alors : je vous mets au défi de me trouver un seul verset dans la bible ou le christ dit " adorez moi,je suis Dieu (ou le fils de Dieu) " .
    Les mots prononcés par cet homme me tombèrent dessus telle la foudre, j'étais incapable de lui répondre, ce n'est pas faute d'avoir essayé de fouiller dans ma mémoire qui était excellente et de plonger dans les évangiles et les livres du christianisme afin de répondre à ce commerçant mais en vain car il n'existait aucun verset où le christ dit qu'il était Dieu ou même son fils engendré.
    J'étais très gêné au point de sentir ma poitrine oppressé et j'avais du mal a respirer, comment toutes ses questions ne m'étaient jamais venues à l'esprit ?
    Je laissais le bonhomme et je partais flâner, plongé dans mes pensées. Ce n'est que plus tard que je me rendis compte que j'étais en train de marcher sans but…Je décidais alors de rechercher ses versets quelque en fut les conséquences, je rendais alors au conseil de l'église et demandais à organiser une réunion avec ses membres, tous acceptèrent.
    Lors de la réunion je leurs fis part de ce qui m'était arrivé, c'est alors que tous me dirent : l'Indien t'a trompé. Il veut t'égarer avec la religion des indiens.
    Je leurs dit : alors répondez moi donc et donnez moi une réponse à sa question.
    Personne ne répondit… !
    Le Dimanche arriva, c'était le jour de la messe, je me suis mis à la chaire pour donner mon sermon je ne pus dire un seul mot, les gens furent étonnés de mon silence. Je retirais enfin dans ma loge sans faire mon sermon et je demandais à un ami de me remplacer, en prétextant que je souffrais d'un malaise alors qu'en réalité j'étais complètement déprimé
    Je rentrais chez moi dans un état second très profond, je me dirigeais vers un petit coin de ma maison je m'asseyais pensif et je levais mon regard au ciel et me suis à prier, mais prier qui ?
    J'ai alors prié celui qui était le créateur et j'ai dit :
    Mon Dieu, mon Créateur les portes se sont fermées devant moi. Seul ta porte l'est encore ,ne me prive pas de connaître la vérité, où est le vrai et où est la vérité ? Ô mon Dieu ne me laisse pas dans cette angoisse et montre moi le vrai chemin et la vérité.
    Au bout d'un moment je me suis endormi. Je me vis en rêve dans une très grande salle vide ou il n' y avait personne et au milieu de la salle un homme dont je ne distinguais pas bien les traits car il dégageait une lumière intense, je me suis dit peut être est ce Dieu ? ce Dieu que j'avais prié et à qui j'avais demandé de me guider, mais une conviction me submergea que c'était un homme, l'homme me désignait du doigt et m'appelait : Ô Abraham ! je regardai autour de moi pour voir qui était cet Abraham ? je ne trouvais personne avec moi dans la salle. L'homme me dit :Abraham c'est toi…ton nom est Abraham, n'as tu pas demandé A Allah de te montrer la vérité ? je répondais par oui !
    Il me dit regarde à ta droite... regardais à ma droite, je vis alors un groupe d'homme qui portait sur leurs épaules des bagages. Ils étaient habillés tout en blanc et portant sur leur tête des Amama (tenue porté par les Arabes du Moyen Orient) ,et l'homme poursuivit : suit les si tu veux connaître la vérité ! C'est alors que je réveillais. Je sentis un bonheur se saisir de mon être, mais je me demandai : où vais je trouver ces hommes que j'ai vu dans mon rêve ?
    Je décidais de continuer mes recherches, la recherche de la vérité, comme me l'avait décrite l'homme que j'avais vu en songe, et j'étais convaincu que tout ceci était organisé par Dieu…Je prenais alors un congé de mon travail et j'entreprenais de longues pérégrinations à la recherche de la vérité, je parcourais de nombreuse villes à la recherche d'hommes vêtus en blanc comme ceux que j'avais vu dans mon rêve. je mis beaucoup de temps dans cette quête et tout ceux que je rencontrais parmi les Musulmans portaient des pantalons et portaient de petite calotte sur leur tête. Jusqu'au jour où, j'arrivai à Johannesbourg. Je me rendis au bureau de la délégation de l'accueil des musulmans d'Afrique du sud, je leur demandait des renseignements concernant ces gens, il me prirent pour un mendiant, il me tendirent quelques pièces de monnaies. Je leur dit : ce n'est pas ce que je vous demande, est ce que vous avez un lieu de prière dans le coin ? ils me montrèrent alors la mosquée qui était tout prés …je me dirigeai vers la mosquée.. et là m'attendait une surprise, devant la porte de la mosquée se trouvait un homme vêtu de la même manière que ceux de mon rêve j'étais très content de le voir. Je me dirigeais vers lui c'est alors que l'homme en question me précéda et dit avant même que je n'ai pu dire un mot : Soit le bienvenu Abraham ! j'étais très étonné et pétrifié de ce que je venais d'entendre ! l'homme connaissait mon nom avant même que je me présente à lui, il poursuivit en disant : je t'ai vu dans mon rêve, j'ai vu que tu nous cherchais, et tu veux connaître la vérité, la vérité est dans la religion que Dieu à agréé à l'humanité elle est dans l'Islam .
    Je lui dis : oui je suis à la recherche de la vérité, et l'homme que j'ai vu dans mon rêve m'a recommandé de suivre des gens vêtus comme toi, peux tu me dire qui était l'homme que j'ai vu dans mon rêve ?
    L'homme dit : c'était notre prophète Mohammed, le prophète de l'islam la religion de la vérité, prière et salut soient sur lui .
    J'avais du mal à croire ce qui s'était passé et je me jetais sur l'homme le serrant dans mes bras en lui disant : C'était vraiment votre prophète qui est venu pour me montrer la religion de la vérité ? l'homme répondit :oui ,et il me souhaita la bienvenue et me félicita pour la guidance que Dieu m'avait octroyé…l'heure de la prière était venue, l'homme me demanda de m'asseoir derrière et il partit faire la prière avec ses coreligionnaires, je voyais les musulmans vêtus pour la plupart comme le bonhomme je voyais se prosterner à Allah…je disais alors: Par Dieu ceci est la religion de la vérité car j'ai lu dans les livres sacrés chrétiens que les prophètes et les messagers mettaient leurs front par terre en se prosternant.
    Après la prière je me suis senti empli de quiétude face à ce que j'avais vu et entendu et me suis dit Par Dieu Allah soubhanahou m'a montré la religion de la vérité,.
    Après la prière l'homme m'appela afin de me convertir en public, je prononçais l'attestation de foi ,et me suis mis à pleurer sans arrêt de joie de ce bien qu'Allah m'avait accordé.
    Je suis resté avec ces gens afin d'apprendre l'islam, et je suis sorti avec eux pour prêcher l'islam, une sortie qui dura très longtemps, ils parcouraient le pays de long en large, appelant les gens à l'islam j'étais très heureux d'être parmi eux. Ils m'apprirent la prière, le jeûne, la prière de la nuit (kiam el lail) et la sincérité et l'honnêteté, ils m'apprirent que la nation de l'islam était chargé, selon Dieu, de prêcher la religion ,j'ai également appris comment être Daîyah (Prêcheur), ils m'apprirent la patience, le pardon, le sacrifice et la simplicité.
    Après plusieurs mois je suis retourné à la ville ou je résidais, j'ai su que ma famille et mes amis me recherchaient, mais quand ils constatèrent que je portais des habits islamiques, ils me le reprochèrent ,et le conseil clérical me convia à une réunion urgente. Lors de cette rencontre ils me reprochèrent d'avoir abandonné ma religion et celles de mes ancêtres et me dirent : les Indiens t'ont trompé avec leur religion et t'ont égaré !
    Je leur dit : Personne ne m'a égaré et personne ne m'a induit en erreur ,j'ai vu Mohammed le Messager d'Allah en rêve et il m'a montré la vérité, la religion de la vérité ..c'est l'islam et non la religion des indiens comme vous l'appelez, je vous appelle à l'islam et à la vérité, ils furent pétrifiés !!
    Ils essayèrent une autre méthode avec moi afin de me convaincre de laisser tomber l'Islam ils me proposèrent un poste très bien placé et me dirent : le Vatican exige que vous alliez en stage chez eux pour une période de six mois, et nous demande de vous achetez une nouvelle maison et une nouvelle voiture et de vous donner une grosse somme d'argent pour que vous puissiez améliorer votre train de vie et une promotion vers un poste plus élevé dans le clergé. Je refusais tout cela et je leur dit : Après que Dieu m'ait guidé vous voulez m'égarer ? Par Dieu je n'en ferai rien même si on me coupe en petit morceau !!! Je leur apportais conseil et les invitait à l'Islam deux des prêtres qui assistait à cette réunion se convertirent Dieu merci. Devant ma détermination, il décidèrent de me priver de tous mes salaires et tous mes biens furent confisqués, j'étais très heureux de ce qui m'arrivait et leurs remis tout ce qui était en ma possession en bien ou en argent et je suis parti.

     

     

    George Anthony

    Ancien prêtre catholique dans Sri Lanka

    Franc. Antony était un prêtre catholique dans Sri Lanka. L'histoire de sa conversion et de son nom qui est devenu abdurahman est intéressante. Étant un prêtre chrétien il allait bien versé avec les enseignements de la bible. Il cite la bible fréquemment pendant qu'il s'assied pour relater son voyage à l'Islam. Tout en lisant la bible il y a trouvé beaucoup de contradictions. Il continue à citer à des vers de la bible en langue de Sinhalese et précise l'ambiguïté.

    Dans Esaiah 9:12 qui lit comme ceci." Ou comme un livre que l'on donne A un homme qui ne sait pas lire, en disant: Lis donc cela! Et qui répond: Je ne sais pas lire. ." Ce vers est une prophetie sur la ve nue du prophète Mohammed (pbuh), parce que Mohammad (pubh) était illétre et quand l ange gabriel lui a demande de lire il a repondu « je ne lis pas »

     

    Un autre point , contrairement a la croyance chretienne que jesus est divin, la bible sainte considere jesus en tant qu un homme. Dans les actes des apotres :

     

    2.22

     

    Hommes Israélites, écoutez ces paroles! Jésus de Nazareth, cet homme à qui Dieu a rendu témoignage devant vous par les miracles, les prodiges et les signes qu'il a opérés par lui au milieu de vous, comme vous le savez vous-mêmes;

    il est obligatoire dans l'Islam de croire en tous les prophètes de envoyés par dieu .. Selon Abdulrahman cette croyance est tout à fait convaincante et attrayante à chaque être humain.

    Abdulrahman indique qu'il n'y a aucune raison pour laquelle un prêtre catholique ne peut pas se marier,pendant que les prêtres de beaucoup d'autres sectes du christianisme peuvent se marier. Abdulrahman se perdait aussi dans des confusions de la croyance chrétienne.

    En attendant il a obtenu une cassette sonore d'un prêtre chrétien converti originaire de Sri Lanka : Shareef D Alwis. Les cassettes d'Ahmad Deedat l'ont également attiré. Ses efforts continus de trouver la vérité ont finalement eu comme conséquence sa conversion a l'islam. Armature George Antony

    Abdulrahman, grêles du village de Rathnapura de Sri Lanka. Il fournissait ses services en tant que prêtre dans l'église de Katumayaka. Il a dix ans de formation du sacerdoce à son crédit.

    Il a écrit des lettres à sa mère présentant l'Islam. Après des mois des études elle a suivi le chemin de son fils et a embrassé l'Islam. La seule soeur d'Abdurahman travaille en Grèce. Son père et soeur sont toujours des chrétiens.

    Abdurahman a renoncé à sa carrière fortement respectée comme prêtre pour suivre le chemin de la vérité. Il a heureusement sacrifié tous les gains matériels pour le triomphe spirituel. Il travaille maintenant en tant que stagiaire au sein du Comité de présentation de l'Islam du Kowéit.

     

     

     

    Ali Ramadan Najeel

    Chrétien fanatique, et chef chadien , choisit le sentier d'allah


    C'est une histoire merveilleuse que je vous propose de lire, celle d'un Chrétien fanatique qu'Allah a guidé sur la voie de la vérité, sur la voie de l'Islam. Il est devenu un Da'iyahs important dans le continent Africain. Quand nous nous sommes rendus auprès de lui, il lança la conversation sans même que nous ayons eu le temps de poser nos questions. Il nous raconta entièrement son histoire. Son nom est Ali Ramadan Najeeli, le Chef de Qindi l'une des provinces du Tchad.

    Chrétien fanatique, il détestait les Musulmans et il les aurait brûlé vif s'il avait pu.
    Il dit: J'étais perdu et confus jusqu'à ce que je sois devenu Musulman en 1977 par le biais d'un shaykh nigérien qui faisait la Dahwa. Par ses méthodes et les preuves indiscutables qu'il apportait, il réussit à convaincre les gens de notre région à adhérer à l'Islam. J'avais vu beaucoup de prêcheurs Soufi dans le passé. Ils venaient dans notre région et nous disaient que l'une des conditions pour entrer dans l'Islam était de donner des cadeaux tel que fruits, bétails et vêtements. Face à ce comportement de ce Soufi, les gens restèrent fermés à l'Islam considérant que cette religion les exploiterait.

    Bien plus tard après cette histoire et suite à la visite du shaykh Salafi nigérien, nous vîmes ce qu'était le vrai visage de l'Islam. Il nous prouva que ce qu'avait exigé les précédents « Dah'iya » était sans fondement aucun. Il nous expliqua la façon dont les Idolâtres avaient agi en offrant pouvoir et richesse au Messager d'Allah (saw), mais qu'il avait refusé car cela était contraire au Message, il nous conta la dahwa que le Prophète (saw) mena pendant plusieurs années contre les Associateurs en supportant leurs insultes et les tourments jusqu'à la victoire et à la propagation du Message partout dans le monde. Après tout ce qu'il nous avait dit, et après plusieurs mois de dahwa, il réussit à nous convaincre et à nous faire accepter l'Islam, et nous entrâmes, de plein gré, dans cette religion. Nous devînmes Musulmans, en embrassant une religion dans laquelle nous adorerions Allah en toute sincérité, en lui vouant un culte exclusif, sans l'associer avec des hommes ou idoles qui nous rapprocheraient soit disant d'Allah et en nous écartant de la magie et des diables.

    Je devins avec les autres un Musulman. Parmi ceux-ci figurait mon père qui était le Sultan de la région de Maaheem Tooki Qindi. Après que mon père fut Musulman, il me dit, à partir de ce jour, tu appartiens à l'Islam, tu resteras auprès de ce Shaykh qui nous a appris l'Islam et tu le serviras. Mon père dit au Shaykh : Je vous laisse ce garçon par amour pour Allah, et pour qu'il serve l'Islam.

    Je partis donc avec lui au Nigeria et je restai à son service pendant 6 ans durant lesquelles, il m'enseigna l'Islam. Je recevais de sa part une attestation qui faisait de moi un Da'iyah,
    A la fin de ces six années, il m'enjoint de rester avec lui et de travailler au Nigeria, je lui répondais par un verset que j'avais lu dans le Coran :

    « Et avertit les gens qui te sont le plus proche". [s26/v214].

    Comment êtes vous devenu le Sultan de cette région?

    Je suis devenu le Sultan après le décès de mon père. Après avoir appelé les gens dans la région à l'Islam pendant deux années, 4 722 personnes de la tribu Saraqolai dont 14 prêtres chrétiens devinrent Musulmans. Dès lors, la confrontation avec les missionnaires Chrétiens dans le sud du Tchad commença. Ils essayèrent de détruire l'appel à l'Islam et de reconvertir les Musulmans et pour cela, ils utilisèrent plusieurs méthodes. Ils considérait l'appel à l'Islam comme un ennemi qui menaçait l'effondrement de la présence chrétienne dans la région. Ils me proposèrent argent et femmes. Ils étaient prêts à m'offrir une maison et une ferme à condition que je redevienne Chrétien. Ils voulaient que j'utilise leur méthodes sur le grand nombre de gens qui était devenu Musulman. Ce qui les ennuyait, et malgré les grands moyens dont ils disposaient, il n'avaient pas eu les résultats que j'avais obtenu dans le sud du Tchad. Face à cela, le gouvernement tchadien me nomma membre du Haut Comité sur les Affaires Islamiques dans la République du Tchad. Bien entendu, en dépit de toutes les offres que j'avais refusé de la part des missionnaires chrétiens, ces derniers incitèrent les animistes à provoquer les Musulmans dans le sud, mais leurs efforts furent voués à l'échec.

    Comment s'est fait votre visite à Mekka ?

    L'organisation de Dahwa Islamique m'a donné une aide pour accomplir le Hajj. Quand j'ai visité Makkah et que j'ai vu en ce lieu, les Musulmans, blanc et noir, sans différence aucune, tous portant les mêmes vêtements et étant à situation égale, je ne pouvais de cesser de pleurer. J'avais personne de ma famille avec moi, cependant je ressentais que tous les gens autour de moi étaient ma famille et mes frères. Cela augmenta ma détermination à m'efforcer plus sérieusement dans le chemin de la da'wah, et de vouloir guider d'autres gens à cette grande religion et de ne pas garder pour moi même ce bonheur spirituel et cela afin de sauver le reste de mes frères de la ruine et du Feu de l'Enfer. Je décidai de commencer ma dahwa dans mon propre pays : le Tchad.

    Quelles sont vos relations avec les centres Islamiques, et comment se développent ils ?

    Après mon retour du Hajj, je décidais de créer des centres Islamiques qui seraient à la fois pour les Musulmans des mosquées et des écoles. Wal hamdoulillahi j'ai pu ouvrir 12 mosquées et construire une école pour les enfants Musulmans. Nous avons aussi creusé 12 puits pour les Musulmans dans la région de Qindi. J'ai aussi travaillé pour ouvrir une fondation pour la formation de Daiyahs. Au commencement mon but était de répandre l'islam avec ses enseignements, la morale et le bon comportement, l'apprentissage de l'arabe, d'établir des cercles de l'étude pour apprendre le Qur'aan et Sunnah et cela a été réalisé wal hamdou lillahi.

    Vous avez dit que les Chrétiens étaient un grand obstacle à affronter. Pouvez vous citer quelques problèmes que vous avez rencontrés ?

    Il y a beaucoup d'obstacles que l'on rencontre dans la dahwa dans le sud du Tchad. Les obstacles principaux sont matériels, Pour beaucoup, les Musulmans sont pauvres et ne mangent pas à leur faim tous les jours. Beaucoup de ceux qui sont devenus Musulmans n'arrivent même pas à couvrir leur 'awrah (partie qui doit être vêtue ou couverte) quand ils prient. La région souffre aussi d'un manque de routes et il n'y a aucun moyen de transport pour entrer dans les régions animistes primitives afin d'accomplir correctement la da'wah dans ces villages où la plupart des gens sont Chrétiens. Nous souffrons, malheureusement, d'un manque de da'iyahs compétents. Beaucoup de Musulmans savent peu de choses sur la Chahada (attestation de foi). Au contraire, la réussite des missionnaires chrétiens reposent essentiellement sur cet aspect matériel et ressources dont ils disposent. Les efforts des missionnaires restent le plus grand obstacle que nous rencontrons dans cette région. Quand le Pape, lors de sa tournée africaine, visita la région de Qinda. A la fin de sa tournée, il rencontra des missionnaires européens et mis sur place un vaste plan de christianisation de la région. Pour arriver à ses fins, il envoya beaucoup de missionnaires de plusieurs pays Européens, et leur fournit l'argent nécessaire pour amener à bien ce projet. Ils ont aussi annoncé qu'ils construiraient plusieurs églises dans la région. Un des missionnaires Italiens m'a même dit que cette région redeviendrait chrétienne en 2002. Chaque mois ils organisent des festivals locaux où ils offrent nourriture, boisson et assistance aux animistes et ils les invitent au Christianisme. Ils visitent aussi les orphelinats et les refuges qu'ils financent pour christianiser les enfants. Ils sont très rusés : ils travaillent au nom de la Croix Rouge et donnent même aux femmes des médicaments afin de les rendre stérile. C'est l'un de leurs moyens pour limiter le nombre de Musulmans dans le but de mettre fin à l'Islam au Tchad.

    Qu'avez-vous trouvé en entrant dans l'Islam ?

    J'ai découvert la douceur de l'Islam, et personne ne peut contester qu'elle est la religion d'égalité et de justice. Il n'y a aucune distinction entre une personne et une autre, entre riche et pauvre, exceptez si ce n'est la taqwa (piété). Tout le monde retournera à Allah et tout le monde est esclave d'Allah.
    Mon conseil à tous les Musulmans, s'ils veulent voir l'Islam prédominer, est qu'ils devraient suivre l'Islam pas seulement dans leurs paroles mais dans leur façon d'agir. Ceci sera une façon de répandre l'Islam. Les autres (religions) ne possèdent pas ces bonnes caractéristiques et cette conduite. Et cela est une raison qui fait que les hommes se sentent plus facilement attirés à lui (à l'Islam) et l'embrassent. L'islam prédomine et a prédominé partout, parce qu'il contient un grand trésor, hauts en enseignements et leçons pour le genre humain. Cela est encore mal connu et doit être révélé à toute l'humanité. Cela est réalisable si nous adhérons à l'Islam en suivant ses enseignements comme cela est cité dans le Qur'aan et les Hadiths.

    Source : http :www.islam-qa.com
    Traduit de l'anglais par Acei-web
    http://web.logipro.com/acei

     

    Beaucoup d'autres histoires sont disponibles mais sont en anglais , dans l'attente de leur traduction veuillez visiter :

    http://wwww.newmuslims.tk/

     
     
    Untitled Document visiteurs
    4 connectés